Israël rendu coupable de se protéger !

Israël rendu coupable de se protéger ! Partager Commenter
Infos du Moyen-Orient – « Israël attaque ! » déplorent les médias… Étonnamment, la victime devient toujours le coupable, quand il s’agit d’Israël.

 
 
 

Israël est le seul pays auquel on refuse le droit de se défendre. Même si le terrorisme qui frappe là-bas est le même que celui qui sévit actuellement en Europe. Quel autre pays au monde attendrait, pour réagir, d’avoir reçu des milliers de roquettes aveugles et d’avoir été la cible de dizaines d’attentats suicides, ou bien d’attaques multiples à la voiture bélier ou à l’arme blanche parmi sa population ?

 
 

« La récente série d’attaques contre des Israéliens est la conséquence directe de l’incitation à la haine par des islamistes radicaux et des éléments terroristes, invitant des jeunes Palestiniens à tuer des Juifs (à la voiture bélier, au couteau, dont sont armés même de jeunes adolescents, aussi bien que des jeunes filles et des mères palestiniennes).
Rapports du Magen David Adom : Entre le 1er et le 25 octobre 2015, 11 personnes ont été tuées et 126 blessées – 13 personnes sont dans un état sérieux.
Le Ministère des Affaires étrangères a également traité 65 personnes en état de choc. »
(Source : Ambassade d’Israël en France – 31/10/2015)

Presque un mois plus tard, en date du 24 novembre 2015 : « Depuis Souccoth, c’est-à-dire depuis environ trois mois, Israël subit frontalement une vague de terrorisme qui a fait 20 morts israéliens, très souvent des jeunes. Une vague de terreur qui a fait également plus de 300 blessés (dont certains gravement handicapés à vie) et parmi eux, par trois fois, des personnes âgées qui ont été lâchement poignardées. Et cela sans compter les enfants restés orphelins et les traumatismes divers qui ont touché tous ceux qui ont assisté aux drames : des Juifs marqués à vie… » (Source : Coolamnews)

 

Depuis 1948, juste après la Shoah, l’Etat d’Israël lutte pour sa survie, contre des ennemis qui déclarent ouvertement vouloir le rayer de la carte du Moyen-Orient, sur laquelle le pays ne figure même pas dans les manuels scolaires !

 
 
 
 

Il faut tout d’abord rectifier l’information falsifiée qui nous est parvenue concernant la dernière guerre de l’été 2014 à Gaza. Savez-vous que plus de la moitié des 2000 victimes à Gaza étaient des terroristes. D’autre part, beaucoup de femmes, d’enfants et autres gazaouis ont été empêchés de fuir et placés par le Hamas, sous la menace de mort , comme boucliers humains, sur ou dans les maisons ou bâtiments publics que les terroristes utilisaient comme caches d’armes ou comme bases de lancements de roquettes (y compris des écoles et des hôpitaux). Ce qui explique la mort de civils, malgré toutes les précautions prises par les soldats de Tsahal pour prévenir la population avant les bombardements.

Ce fait ne peut être nié : le dernier rapport d’Amnesty International dénonçait en Mai 2015 les exactions manifestes du Hamas sur sa propre population, qui ont entraîné un plus grand nombre de victimes dans la bande de Gaza l’été dernier que l’intervention militaire israélienne. Un rapport très embarrassant pour la Maison Blanche qui justement menaçait Israël de lui retirer son soutien après le dépôt de plainte de l’Autorité palestinienne !

 
 
 

Autre bombe à retardement

Récemment encore, un article rapportait que l’armée d’Israël était accusée d’en avoir fait un peu trop pour protéger la population de Gaza (!) avant les raids de l’armée contre les terroristes du Hamas. De quoi tomber à la renverse, quand on sait par exemple le nombre de condamnations de l’ONU à l’encontre d’Israël, alors que des pays comme la Syrie, l’Iran, l’Arabie, etc…, ne retiennent que très peu l’attention des représentants des Droits de l’Homme !

Les experts légaux en droit de la guerre reprochent et donc reconnaissent que Tsahal a déployé des effort extraordinaires durant les affrontements de l’été 2014, ce qui met les armées du monde occidental en grande difficulté. Car les occidentaux, tout comme les ennemis déclarés du peuple juif, ne prennent pas tant de précautions dans leur lutte contre le terrorisme. Là, les atteintes aux victimes civiles sont brèvement signalées, le temps d’une info, et tout de suite excusées, puis oubliées…

Ce « zèle » de Tsahal est dû en grande partie au déluge de critiques qu’Israël doit affronter à chaque opération, tandis qu’il est rarissime qu’une armée occidentale soit montrée du doigt, même lorsqu’elle commet des bavures ou des fautes cent fois plus graves que l’armée israélienne… « Il est abondamment démontré que les commandants de Tsahal sont allés bien plus loin que toutes les recommandations internationales pour éviter les victimes civiles », écrit le professeur de Droit International W. Stern.

Malgré la signature des fiches de cibles par les avocats de Dabla, qui donnent un avis juridique sur la légalité au regard du Droit International pour chaque frappe aérienne contre des cibles terroristes (4000 fiches durant les 50 jours de guerre), le haut commandement de l’armée de Tsahal n’a pas toujours donné l’ordre de frapper : « Nous agissons selon des obligations morales… Nous sommes un Etat démocratique, qui respecte la règle de droit. Et bien entendu, nous espérons également éviter les critiques de la communauté internationale. Comment peut-on être en tort quand on obéit à la loi ? « 

Tout le monde a constaté que ces efforts n’évitent pas à Israël les critiques, puisque chaque victime civile palestinienne est nommée, citée photographiée, dans tous les journaux, alors qu’aucune victime des autres conflits n’est jamais évoquée… Tsahal a atteint le chiffre jamais vu d’une victime civile pour un terroriste tué, contrairement au chiffre de 50 à 98 civils tués pour un terroriste tué par l’OTAN et les Etats-Unis au Moyen-Orient !

(En revanche, des documents du Hamas ont été découverts, dans lesquels l’ordre est donné aux terroristes de s’intégrer parmi les civils, en espérant que les « sonistes » tueront des palestiniens et seront accusés de ces crimes »…)

Voici donc un rapport quelque peu embarrassant : « Les gens vont commencer à penser que les Etats-Unis et les démocraties européennes devraient suivre le même exemple que les forces armées israéliennes », témoigne M. Schimtt, directeur du Centre Stockton d’étude de Droit international au Collège de l’armée navale américaine.

Bien-sûr, les anti-israéliens rejetteront ces informations qu’ils classeront dans la case propagande, sans même chercher à vérifier leur authenticité…

(Relevé dans un article de A. Leger, pour Dreuz.info)


 
 
 

N’oublions pas également que le plan d’invasion d’israël par des terroristes, qui était programmé pour le jour du Nouvel An juif de l’année 2014, grâce à des tunnels très sophistiqués préparés de longue date, avec le soutien évident de complices fortunés (et le travail forcé de quantités de jeunes !) Ce plan fut découvert à temps au cours de l’enquête qui suivit l’enlèvement et le meurtre de trois adolescents juifs sous la conduite du Hamas. Mis à exécution, ce projet diabolique aurait plongé le pays dans une situation dramatique. (Voir articles précédents sur le Moyen-Orient.)

 
 

« Malheur à ceux qui cachent leurs desseins, qui disent : qui nous voit, et qui nous connaît ? […] Malheur à celui qui bâtit sa maison sur l’injustice, qui fait travailler son prochain sans lui donner son salaire […] » (Esaïe 29:15, Jérémie 22:13)

 

« Il n’y a rien de caché qui ne doi être découvert, ni de secret qui ne doive être révélé » (Parole du Christ dans Matthieu 10:26)

 

« Car l’Eternel ne délaisse pas son peuple, Il n’abandonne pas son héritage ! » (Psaume 93:14)

 
 
 
 
 
Une haine que les grands médias dissimulent : quelques exemples.

– La télévision officielle de l’Autorité Palestinienne a diffusé une nouvelle chanson exhortant les Arabes à tirer sur des Juifs car « il n’y a rien de plus beau que le martyre ». Souvent présentée comme un « partenaire de paix » face à Israël, l’AP vient de diffuser hier une nouvelle chanson sur sa télévision officielle encourageant les fusillades terroristes contre les Israéliens pour atteindre le martyre islamique.

Les paroles de la chanson, traduite par Palestinian Media Watch (PMW) mardi, présentent le meurtre d’israéliens comme un idéal pour mourir en martyr pour la « Palestine » : « mon sang appartient à ma terre » et « il n’y a rien de plus beau que le martyre ».(Par dan Amselem pour Tel-Avivre, 17-11-2015)

– Le frère d’Adil Awad, la terroriste de 16 ans qui a été abattue hier près du souk Mahané Yéhouda alors qu’elle venait de poignarder ses victimes à l’aide d’une paire de ciseaux, s’est dit fier de son acte. Dans une interview au journal « Palestine Hayom », il déclare : « Ma petite sœur rend fière toute la famille Awad et tous les habitants de Kalandia. Nous espérons que son acte servira d’exemple à d’autres ». Pour rappel, la terroriste, aidée de sa petite sœur de 14 ans, a poignardé (par erreur) un vieillard arabe et un Israélien de 27 ans (Coolamnews 24/11/2015)

 
 
 

Bassem Eid : le véritable défenseur des droits des palestiniens

Bassem Eid est né à Jérusalem Est en Israël. Dans un de ses rapports en 1995 pour le Service Palestinien de Sécurité Préventive, il dévoile les violations des droits de l’homme par l’Autorité Palestinienne suite à quoi il reçoit de vives attaques par des dirigeants palestiniens.

Bassem Eid a affirmé « le boycott d’Israël n’a pas d’autres conséquences que porter préjudices aux palestiniens eux-mêmes.» Eid est un fervent défenseurs des droits de l’homme des palestiniens depuis plus de 26 ans. …

« Le Fatah, le Hamas et les mouvements radicaux islamiques sont en « compétition » pour accroître la violence à Jérusalem et pour détruire Israël…. […]

Quand la communauté internationale va-t-elle ouvrir les yeux ? Gaza est affamé (…) et la principale raison est à cause du Hamas (…) Tous les pays normaux dans le monde utilisent leurs missiles pour protéger leurs populations. Malheureusement, le Hamas utilise sa population pour protéger ses missiles et roquettes, c’est pourquoi 2000 civils palestiniens sont morts en 50 jours….

Malheureusement, la demande des Palestiniens aujourd’hui est une solution à trois Etats pour deux peuples… parce que le Hamas combat pour son propre Emirats Arabes à Gaza, Abbas combat pour son propre empire en Cisjordanie, et l’Etat d’Israël au milieu…

Les palestiniens ont besoin d’un dirigeant courageux qui s’intéresse à la population palestinienne. »

Source : coolisrael.fr/26296/bassem-eid-le-veritable-defenseur-des-droits-des-palestiniens

 

Un dignitaire musulman fait une révélation stupéfiante !

Un théologien musulman égyptien a expliqué qu’il n’y a aucun lien entre l’islam et le Mont du Temple à Jéusalem !

Youssef Ziedan est un spécialiste en études arabes et islamiques renommé en Egypte, et ses récentes déclarations ont stupéfié les partisans d’une Jérusalem islamisée.

M. Ziedan a expliqué qu’il n’y avait effectivement pas de lien entre Jérusalem et l’islam antique. Quand l’islam a été fondé au cours du 7ème siècle, a t-il rappelé, Jérusalem était une ville sainte pour les juifs, alors que la mosquée d’Omar n’était même pas construite jusqu’à 74 ans après la mort de Mahomet. La raison d ela construction de cette mosquée était simplement de nuire à la centralité d ela Mecque dans l’islam.

M. Ziedan est directeur du Centre des manuscrits et du Musée de la Bibliothèque d’Alexandrie. Il occupe les fonctions de conférencier public, de professeur d’université, de chroniqueur et auteur prolifique de plus de 50 livres.

« Al-Aksa n’est pas nôtre » a t-il souligné, et les musulmans ont « délibérément et faussement transformé une lute politique entre Israël et les arabes en une lutte religieuse […] l’aspect religieux du conflit est un non-sens… La seule raison pour laquelle les musulmans insistent sur le caractère sacré de Jérusalem est tout simplement politique.

(Source : Coolamnews – 06/12/2015)


 
 
 

En ce début de mois l’Autorité des Antiquités d’Israël a annoncé qu’elle avait découvert des preuves supplémentaires de l’histoire juive à Jérusalem, des siècles avant la fondation de l’islam. Une impression du sceau royal du roi Ezéchias, qui a régné entre 727 et 698 avant l’ère commune, a été découverte au pied de la paroi du Mont du Temple.

 
 
 

Un présentateur télé palestinien menacé pour avoir invité un juif dans son émission

Les activistes du BDS demandent à ce que les personnes ayant invité le chanteur Zvi Yehezkel dans cette émission télévisée de Ramallah soient punis. Ces militants ne semblent pas se soucier du fait que le chanteur soit en faveur de la paix entre Israël et la Palestine.

Ils sont bien plus préoccupés par le fait qu’une chaîne de télévision palestinienne de Ramallah ait osé inviter un juif pour l’interviewer. Les activistes du BDS n’ont en outre aucune honte à faire état de leur antisémitisme en exprimant leur indignation quant au fait que Yehezkel soit un juif pratiquant portant la kippa.

À en juger par les réactions virulentes provoquées par l’interview de Yehezkel, on ne peut qu’en déduire que les membres du BDS sont profondément racistes et antisémites et haïssent les juifs uniquement en raison de leur foi et de leur apparence.

Des douzaines de Palestiniens ont envahi les réseaux sociaux pour insulter l’émission télévision palestinienne et son présentateur, en les traitant de « traîtres », « d’espions », de « chiens » et de « porcs ».

Les militants « anti-normalisation » s’en prennent également à l’hôtel cinq étoiles Grand Park Hotel de Ramallah pour avoir accueilli le chanteur […]

La façon d’agir de ces individus ne mérite aucune forme de gratification de la part de qui que soit, et encore moins d’un état. Ils ressemblent à tous les tyrans qu’a connus l’histoire, ceux qui ont consacré leur vie à expliquer aux autres comment il fallait vivre et à utiliser la violence ou les menaces pour soumettre tous ceux qui n’étaient pas d’accord.

Malheureusement, le monde arabe et musulman est truffé de tels personnages, comme l’explique régulièrement Abdel Fattah el-Sisi, le président égyptien, un homme tourné vers l’avenir, ainsi que beaucoup d’autres […]

Avec une telle attitude, comment espérer faire un jour la paix avec Israël ? Si le simple fait d’accueillir un chanteur juif lors d’une émission télévisée palestinienne provoque une opposition et des critiques aussi violentes, que se passera-t-il le jour où un leader palestinien signera un traité de paix avec nos voisins israéliens ?

Combien de fois des Palestiniens sont-ils apparus sur les médias israéliens au cours de ces dernières décennies ? Quelqu’un a-t-il jamais entendu des protestations aussi véhémentes de la part des juifs israéliens ? Les organes de presse israéliens ont interviewé certains des pires ennemis d’Israël, y compris des Palestiniens qui n’avaient pas hésité à tuer des juifs innocents. Nous n’avons pourtant jamais eu à subir de réactions aussi scandaleuses et racistes que celles qui ont envahi les réseaux sociaux après l’interview du chanteur israélien.

Au fil des années, nous avons appris à notre peuple à détester non seulement Israël, mais aussi les Juifs, comme le préconise la charte du Hamas. Nous l’avons fait lors de prêches dans les mosquées, via nos organes de presse et débats publics […]

Cette affaire montre que les membres du mouvement « anti-normalisation » BDS ne sont rien d’autre qu’un rassemblement de chemises brunes qui œuvrent à la destruction de toute velléité de paix et de coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Leur réaction hystérique à l’interview de Yehezkel prouve que notre peuple continue à régresser, se rapprochant d’une forme d’extrémisme et de racisme qui rappelle le nazisme.

Bassam Tawil, expert basé au Moyen-Orient – Europe Israël.

 

Un cheik condamne le meurtre de juifs !

Un cheikh salafiste bien connu en Jordanie a provoqué un vaste scandale dans le monde musulman après avoir émis une fatwa dans une vidéo qui circule en ligne dans laquelle il interdit le meurtre de Juifs en dehors du contexte de la guerre et d’affrontements. Sheikh Ali Halabi, chef de l’imam al-Albani du centre d’études religieuses, est vu dans la vidéo répondant à une question posée par un étudiant qui demande s’il est permis de tuer des Juifs en « Palestine ». « Quelqu’un qui vous protège, vous donne de l’électricité et de l’eau, vous transfère de l’argent et pour qui vous travaillez et prenez son argent, pourriez-vous le trahir, même s’il était un Juif? » répond-il dans la vidéo. « Durant des affrontements et la guerre, tuer des Juifs est très bien selon le cheikh, mais si vous lui faites confiance et qu’il a confiance en vous, alors il est interdit de le trahir.

(02/11/2015 – Coolamnews)

 

Le Hamas émet de nouvelles commandes d’attentats-suicides

Le Hamas favorise ainsi une escalade de la violence en Judée-Samarie et Jérusalem, tandis que le Fatah déclare « qu’il peut quand il veut faire exploser un autobus à Tel-Aviv. »

Mahmoud al-Zahar, un haut responsable du Hamas, a déclaré dimanche que l’intifada doit être transformée en guerre de terreur entièrement militarisée, faisant appel à l’utilisation d’armes à feu et d’explosifs, pour entraîner davantage de victimes juives.

Dans un premier temps, les terroristes du Hamas ont été invités à perpétrer plus d’attaques à la voiture-bélier, une incitation ouverte qui a également été reprise par le Fatah du président Mahmoud Abbas. Un haut responsable du Fatah Djibril Rajoub a récemment déclaré à la télévision palestinienne que les attaques contre des Juifs sont des actes héroïques qui devraient être enseignés dans les écoles.

« Je suis fier d’eux et je salue tous ceux qui les ont effectuées, » a déclaré Rajoub dans une interview à la télévision. Il a dit que la communauté internationale semble permettre l’assassinat de soldats de Tsahal et de résidents juifs de Judée et de Samarie. « Le monde ne se demande pas si un colon ou un soldat sur les territoires occupés est au mauvais endroit au mauvais moment, personne ne demande aucune justification à ce sujet, » a-t-il ajouté.

(Coolamnews – 02/11/2015)


 
 
 

Petite info : La population d’Israël a augmenté de 2% au cours de l’année écoulée, elle a atteint 8.462 000 habitants, selon le rapport du Bureau Central des statistiques. La population juive compte 6.335 millions de personnes, soit 74,9% de la population totale. La population arabe compte 1.757.000 personnes, soit 20,7%. Enfin, 370 000 israéliens ne font ni partie des juifs ni des arabes, ce qui représente 4,4% de la population. Le taux de fécondité de la population musulmane est en baisse continue depuis 10 ans, celle de la population juive étant en hausse constante.

Selon les experts, la population israélienne devrait dépasser les 10 millions de personnes d’ici 2025. Au cours de la dernière année, 176 700 bébés sont nés, et 28 000 nouveaux immigrants ont rejoint le pays. Parmi ces derniers, 25% sont venus de France, 24% d’Ukraine, 23% de Russie et 9% des Etats-Unis. (Coolamnews – 01/01/2016)

 
 
 

Le calme est toujours précaire à Hébron - Témoignage

Ces derniers jours, les attentats s’enchaînent et réveillent le spectre du terrible pogrom. Août 1929. A Hébron, les résidents se souviennent du massacre de 67 juifs par leurs voisins arabes. La plupart des émeutiers connaissaient personnellement les résidents qu’ils assassinaient.

Tsipi Shlissel habite dans le quartier juif de la ville. Le pogrom de Hébron fait partie de l’histoire de sa famille. Elle porte le nom de sa grand-mère, Tsipora, qui a survécu au massacre avec sa sœur Léa. C’était il y a presque 90 ans. La tension était alors à son comble à Jérusalem, autour d’éventuelles menaces d’atteinte à la mosquée al-Aqsa. Des juifs avaient déjà été assassinés dans la Vieille Ville et dans le quartier de Méa Shearim. Ce 24 août, Tsipora et sa sœur s’étaient barricadées dans la maison de cette dernière, refusant l’offre du président de la communauté, Eliézer Dan Slonim, de se réfugier chez lui, avec d’autres membres de la congrégation. Ce dernier comptait sur ses bonnes relations avec ses voisins arabes pour le protéger, avec sa famille et sa communauté, de la violence croissante. Mais peu de temps avant le lever du jour, Slonim et 23 autres personnes ont été brutalement assassinés. « Cela a provoqué une onde de choc à Hébron. Tous ces gens pensaient qu’il était possible de vivre en bonne entente avec les Arabes, et soudain leurs propres amis, leurs voisins, sont venus les tuer. La maison d’Eliézer Dan Slonim, lieu du massacre, incarne cette tragédie. »

(Jérusalem post – 31/10/2015)


 
 
 

Ne soyons pas troublés par tous les événements. Ce que Dieu a déclaré dans sa Parole subsistera éternellement (Livre du prophète Esaïe 40:8.)

 

« Je connais, Moi, les desseins que je forme à votre sujet – Oracle de l’Eternel – desseins de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance […] Ainsi parle le Dieu d’Israël : Je les rassemblerai, Je les ramènerai dans ce lieu et je les y ferai habiter en sécurité ! » (Jér. 29:11 et 32:37)


0 Lire et Commenter

Commenter

error: Contenu protégé !