La souffrance pour le Nom de Christ

La souffrance pour le Nom de Christ Partager Commenter
La souffrance pour le Nom de Christ.

 

De nombreuses promesses dans la Bible concernent le juste selon Dieu, quant à son éternité bien-sûr, mais aussi pour sa vie ici-bas parmi les hommes. Son bien le plus précieux est d’être devenu un enfant de Dieu avec tout ce que cela comporte : il a l’assurance d’être aimé, protégé et guidé par un Amour que l’homme ne peut pas mesurer, et il devient aussi héritier avec Christ, de la richesse et de la sagesse du Dieu Créateur de tout l’univers. Tout ce qui survient dans sa vie est sous le contrôle de Celui qui connait tout et qui  peut tout. Cet homme-là fait partie d’un plan divin dans lequel rien n’est fait au hasard. Il peut donc se reposer sur l’Eternel dans une paix parfaite. (Esaïe 26:3)

 
 
 

Cependant, l’enfant de Dieu vit dans un monde qui pour l’instant est livré à la puissance du prince des ténèbres, qui est Satan, un maître cruel et menteur. Si le seigneur Jésus, la lumière du monde, a été rejeté parmi les siens et mis à mort, ses disciples subiront également la haine de tous ceux qui ont pour père le diable. Le croyant fidèle ne peut échapper à cette réalité, et s’il ne connait pas la souffrance à cause de son engagement pour le Seigneur Jésus-Christ, c’est qu’il ne représente aucun danger pour l’ennemi de notre âme, et qu’il est déjà dans les rangs de ce séducteur habile et trompeur…

A cette souffrance s’ajoute le fardeau que porte tout véritable serviteur de Dieu pour les âmes qui lui ont été confiées, travaillant avec larmes pour l’édification de l’Eglise corps de Christ. (Voir la page « Enseignements véritables » et l’article « Mes serviteurs les prophètes »)

Celui qui connait la Parole de Dieu sait qu’Elle ne cache pas le prix à payer pour suivre le Seigneur. Nombreux sont les passages qui le confirment, et  que l’on met volontairement de côté à notre époque particulièrement, au profit d’un « évangile » falsifié, dans lequel l’accent n’est pas mis sur « la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Héb. 12:14), mais sur la venue d’un royaume qui s’instaurera grâce aux efforts réunis de nombreux croyants prospères et influents tout autour de la terre.

Oui, le Jour de l’Eternel viendra, il est proche,  il sera lumière et délivrance pour l’Eglise fidèle, mais il sera ténèbres et angoisse pour ceux qui n’auront pas gardé la parole de Dieu et qui ne se seront pas sanctifiés, c’est à dire mis à part, comme Noé, au milieu de cette génération perverse et corrompue. Car le Seigneur déclare, non pas à des étrangers, mais à son peuple :

« Malheur à ceux qui désirent le Jour de l’Eternel ! Qu’attendez-vous du Jour de l’Eternel ? Il sera ténèbres et non lumière… Je hais, je méprise vos fêtes, je ne puis sentir vos cérémonies… Éloigne de moi le bruit de tes cantiques, je n’écoute pas le son de tes luths; mais que le droit coule comme de l’eau, la justice comme un torrent intarissable… » ( Amos 5:18-24) Voir aussi Sophonie 1:15.

 
 
 
 
Le Seigneur Jésus atteste que depuis toujours les prophètes envoyés par Dieu vers le peuple d’Israël infidèle furent haïs et méprisés

-« Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites !  Parce que vous bâtissez les sépulcres des prophètes … Vous témoignez ainsi contre vous-mêmes que vous êtes les fils de ceux qui ont tué les prophètes… Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés… » (Matt. 23:29-37). L’apôtre Pierre dit au sujet de ces prophètes que « l’Esprit de Christ était en eux et, d’avance, attestait les souffrances de Christ et la gloire qui s’en suivrait. » (1 Pierre 1:11)

« Le Seigneur a souffert dans la chair » et « Il s’est livré Lui-même pour son Eglise… » (1 Pierre 4:1 et Eph. 5:25).

 
 
 

Souffrance à cause des incrédules

« Si le monde a de la haine pour vous, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela, le monde a de la haine pour vous. Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté ils vous persécuteront aussi… Celui qui a de la haine pour moi a aussi de la haine pour mon Père… Mais que cette parole écrite dans leur loi soit accomplie : Ils m’ont haï sans cause. » (Le Christ dans Jean 15:18-26)

-« Or, si nous sommes enfants nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec Lui, afin d’être aussi glorifiés avec Lui. » (Paul aux Rom. 8:17)

« Conduisez-vous d’une manière digne de l’Evangile du Christ… combattant d’une même âme pour pour la foi de l’Évangile, sans vous laisser aucunement intimider par les adversaires. C’est pour eux une preuve de perdition, mais pour vous de salut, et cela de la part de Dieu; car il vous a été fait la grâce, non seulement de croire en Christ, mais encore de souffrir pour Lui, en soutenant le même combat que vous m’avez vu livrer et que je livre encore. » (Paul aux Phil. 1:27-30)

-« Mon but est de le connaître, Lui, ainsi que la puissance de sa résurrection et la communion de ses souffrances. » (Phil. 3:10)

« N’aie donc pas honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi, prisonnier pour Lui. Mais souffre avec moi pour l’Évangile, par la puissance de Dieu… C’est pour cet Évangile que j’ai été établi prédicateur, apôtre et docteur. Et pour cette cause, j’endure ces souffrances, mais je n’en ai pas honte, car je sais en qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’Il a la puissance de garder mon dépôt jusqu »aux temps éternels. » (2 Tim. 1:8, 11 et 12)

-« Souffre avec moi comme un bon soldat de Jésus Christ… pour lequel je souffre jusqu’à être lié comme un malfaiteur » (2 Tim. 2:3 et 9)

« Timothée, tu as suivi de près mon enseignement… mes persécutions, mes souffrances. A quelles souffrances n’ai-je pas été exposé ?… Quelles souffrances n’ai-je pas supportées ? Et le Seigneur m’a délivré de toutes. » (2 Tim. 3:10-11)

-« Si tout en faisant le bien, vous supportez la souffrance, c’est une grâce devant Dieu. C’est à cela en effet que vous avez été appelés, parce que Christ lui aussi a souffert pour vous et vous a laissé un exemple afin que vous suiviez ses traces. »  (1 Pierre 2:20-21)

« Bien-aimés, ne soyez pas surpris de la fournaise qui sévit parmi vous pour vous éprouver, comme s’il vous arrivait quelque chose d’étrange. Au contraire, réjouissez-vous de participer aux souffrances du Christ, afin de vous réjouir aussi avec allégresse, lors de la révélation de sa gloire. Si vous êtes outragés pour le Nom de Christ, vous êtes heureux, car l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous. Que nul de vous ne souffre comme meurtrier, comme voleur… mais si c’est comme chrétien, qu’il n’en rougisse pas; qu’il glorifie plutôt Dieu à cause de ce Nom… Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leur âme au Fidèle Créateur en faisant le bien. » (1 Pierre 4:12-19)

-« Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme » a dit Jésus (Matt. 10:28)


Souffrance pour l'Eglise du Seigneur...

-« Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous et je supplée dans ma chair à ce qui manque aux tribulations du Christ pour son corps qui est l’Eglise. » (Paul aux Col. 1:24)

-« Souvent en danger de mort… battu de verges, une fois lapidé… exposé aux dangers de la part de mes compatriotes, de la part des païens… parmi les faux frères… sans parler du reste, ma préoccupation quotidienne : le souci de toutes les églises ! » (Paul, deuxième épître aux Corinthiens, 11:23-28)

« Pour moi, je ferai très volontiers des dépenses, je me dépenserai moi-même pour vos âmes. » (2 Cor. 12:15)

« J’exhorte les anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances du Christ… Faites paître le troupeau de Dieu qui est avec vous, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu… » (1 Pierre 5:1-2)


Souffrance à cause de l'infidélité dans les églises

Le roi David disait : « Éternel, mes yeux versent des torrents de larmes, parce qu’on observe point ta Loi ! » (Ps. 119:136)

L’affliction du chrétien authentique est aussi celle du psalmiste. Dieu n’est plus honoré, ni respecté, dans beaucoup de lieux de culte :

– « Si je suis Père, où est l’honneur qui m’est dû ? Si je suis Maître, où est le respect qu’on a de moi ? » (Mal.1:6) Sa Parole est bafouée et remplacée par les pensées des hommes, qui se font appeler leaders, prophètes ou docteurs, et qui se croient plus sages et plus spirituels que nos pères dans la foi:

– « Ils se croient habiles comme David sur les instruments de musique. Ils boivent les calices à vin (fabriqués pour le Temple de Jérusalem), ils s’oignent d’huile vierge, et ils ne soufrent pas de la ruine de Joseph ! » (Amos 6:5-6)

C’est ce à quoi nous assistons de plus en plus : des faux docteurs, des loups ravisseurs, qui entraînent des foules après eux, et qui leur disent des choses agréables. (Actes 20:30, et 2 Tim. 4:3)

« Il y a eu de faux prophètes parmi le peuple; de même il y a parmi vous de faux docteurs qui introduiront insidieusement des hérésies de perdition… Beaucoup les suivront dans leurs dérèglements et, à cause d’eux, la voie de la vérité sera calomniée. Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses… » (2 Pierre 2:1-3)

 

– « le jugement va commencer par la maison de Dieu ! » nous dit l’apôtre Pierre.(1 Pierre 4:17)

Mais ceux qui souffrent à cause des abominations qui se commettent là où le Nom de l’Eternel est invoqué, ceux-là seront gardés et protégés de la colère de Dieu. Lisons Ezéchiel 9:4-6 :

Avant que le jugement ne tombe sur la ville pervertie de Jérusalem, Dieu dit à l’homme vêtu de lin : « Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque (D’après l’hébreu, en forme de croix !) sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les horreurs qui s’y commettent…laissez hors d’atteinte quiconque aura la marque sur lui, et commencez par mon sanctuaire ! »

La colère de Dieu est ce qui doit nous faire trembler : « C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu Vivant ! » (Héb. 10:31)

-« Sortez du milieu d’elle (La grande Prostituée), mon peuple, afin de ne point participer à ses péchés et que vous n’ayez pas part à ses jugements ! » (Apoc. 18:4)


 
 
 

 « L’état de faiblesse et la persécution de l’Eglise sont la marque paradoxale de l’authenticité chrétienne. » (Paroles de Calvin, au 16ème siècle)

 

L’apôtre Paul a dit : « Est-ce la faveur des hommes que je désire ou celle de Dieu ? Si je voulais plaire aux hommes, je ne serais pas serviteur de Dieu. » (Galates 1:10)

 

Jésus a dit à ses disciples : – « Je ne suis pas venu apporter la paix mais l’épée. Je suis venu mettre la division… et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison… Celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. » (Matt. 10:34-38)

 

« Malheur à vous quand les hommes diront du bien de vous ! » (Luc 6:26)

 

« Si quelqu’un veut venir après moi,  qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive. » (Matt. 16:24)

 

« Je connais tes œuvres, j’ai mis devant toi une porte ouverte que nul ne peut fermer. Parce que tu as peu de puissance… parce que tu as gardé ma Parole, je te garderai Moi aussi hors de l’épreuve qui vient sur la terre entière… » (Apoc. 3:8-10)

 
 
 
 
Promesses pour ceux qui souffrent maintenant pour la justice :

« Heureux ceux qui pleurent car ils seront consolés ! Heureux ceux qui sont persécutés à cause de la justice, car le royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous, lorsqu’on vous insultera, qu’on vous persécutera, et qu’on répandra faussement sur vous toute sorte de mal à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux, car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédé. » (Matt. 5:4-12)

 

« Ne crains pas ce que tu vas souffrir… Sois fidèle jusqu’à la mort, et Je te donnerai la couronne de vie ! » (Apoc. 2:10)


1 Lire et Commenter

Commenter

  1. Que le Seigneur nous aide dans notre faiblesse à réjouir son Cœur en lui faisant confiance, sachant que nos supplications pour ceux qui sont emportés dans cette apostasie, ont du prix et qu’Il nous écoute et qu’Il nous donne la force de témoigner comme Lui le veut avec Sa force et son Amour pour eux.

error: Contenu protégé !