La grande tribulation

La grande tribulation Partager Commenter
Tant d’études et de livres ont parlé de « la grande tribulation »… Bible en mains, que peut-on affirmer et finalement, qu’est-il important de savoir ?

 
 
 

Ce terme de « grande tribulation » que l’on trouve au septième chapitre du livre biblique de la Révélation, ou Apocalypse de Jean, ramène toujours au débat sur la chronologie de la fin des temps. De manière générale, il évoque une période marquée par les terribles jugements décrits dans ce même livre, et par la persécution impitoyable de tous les croyants avant la venue du Roi Messie qui, avec gloire et puissance anéantira le pouvoir des méchants et établira son règne de paix et de justice sur tous les royaumes de la terre.

Cet aboutissement du plan divin est une certitude qui traverse toute la révélation biblique, de la Genèse à l’Apocalypse.

 
 
 

Tribulation est un mot souvent employé dans la Bible pour désigner les souffrances inévitables du chrétien en pèlerinage sur la terre. Il peut être traduit par détresse, épreuve, persécution, affliction… « Vous aurez des tribulations dans le monde » a dit Jésus-Christ à ses disciples (Jean 16:33). Et « c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu » dit l’apôtre Paul dans Actes 14:22. La persécution fait partie de la marche du véritable chrétien, parce que le monde a de la haine pour ce qui ne lui appartient pas. C’est une situation que Dieu permet, pendant laquelle sont testées la foi et la fidélité du témoin du Christ (Lire 1 Pierre 4:12-19 et Jacq. 1:2-4).

 
 

Mais la souffrance dans la tribulation peut avoir un autre but. Lorsque le Christ ressuscité annonce une grande tribulation pour l’église infidèle de Thyatire, à moins qu’elle ne se repente (Apoc.2:22), nous pensons au passage de Job 36:15 qui dit qu’au travers de la souffrance, Dieu parle et avertit. Et les grands jugements qui ont commencé à atteindre notre humanité sont aussi un appel à se tourner vers le Dieu Tout Puissant qui accomplira tout ce qui est écrit dans Sa Parole, la Bible. Mais ce que Dieu veut, ce n’est pas que le pécheur meure, c’est qu’il se repente et qu’il vive ! (Voir prophète Ézéchiel 33:11). L’annonce du jugement de Dieu n’est jamais le dernier mot :

« Tournez-vous vers Moi, vous tous habitants jusqu’aux extrémités de la terre, et soyez sauvés ! » (Es. 45:22)

« Maintenant encore dit le Seigneur, revenez vers moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations, déchirez vos cœurs et non vos vêtements, retournez à l’Éternel votre Dieu, car Il fait grâce, Il est compatissant, lent à la colère et riche en bienveillance, et Il regrette le malheur qu’Il envoie. Qui sait, s’Il ne reviendra pas et n’aura pas pitié, et ne laissera pas derrière Lui la bénédiction… » (Prophète Joël 2:12-14)

 
 
 
 

Dis-nous quel sera le signe de ta venue et de la fin des temps

Question que les disciples ont posée un jour à Jésus. Parmi d’autres faits le Seigneur annonce une grande détresse, telle qu’il n’y en a jamais eue depuis le commencement du monde et comme il n’y en aura jamais plus ! (Matt. 24) Cette tribulation concerne toute l’humanité, et les vrais chrétiens la connaîtront aussi puisque Jésus dit qu’à cause d’eux ces temps seront abrégés, sinon personne ne pourrait survivre, pas même les élus. La Bible parle du règne l’antichrist, l’homme de péché, « l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qui est Dieu ou qu’on adore,et qui va jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu et se faire passer lui-même pour Dieu » (2 Thess. 2:3-4). Bien que l’esprit de l’antichrist soit déjà dans le monde, quelque chose le retient et doit disparaître dit l’apôtre. Est-ce la présence de l’Eglise véritable dans ce monde ? On peut le penser car, avec l’Eglise, l’Esprit de Dieu sera retiré du sein de l’humanité.

Lorsque l’Eglise de Jésus-Christ aura été mise à l’abri, rassemblée auprès de Celui qu’elle attend, alors les dernières plaies s’abattront pour juger la terre et ceux qui la détruisent, car la colère de Dieu sera pleinement manifestée envers les impies (2 Pierre 3:7 et Apoc. 15:15). Il est question ici du Jour de l’Éternel, dont personne ne connait ni le jour ni l’heure (Matt. 24:36). Il s’agit d’un temps, ou d’une période, qui sera lumière pour les Siens, mais ténèbres pour tous ceux qui auront refusé de se tourner vers Lui. Les hommes rendront l’âme de terreur, ne sachant où se cacher, et implorant les montagnes de tomber sur eux ! (Luc 21: 25-26).

La fausse Eglise, appelée la grande prostituée, sera jugée. C’est pourquoi il est dit : « Sortez du milieu d’elle mon peuple, afin que vous n’ayez point part à ses jugements » (Apoc. 18). Le passage d’Ezéchiel 9:4 montre également que le jugement épargne ceux qui ont été marqués du sceau de Dieu sur leur front parce qu’ils gémissaient à cause du péché ambiant. On retrouve le sceau placé sur le front des serviteurs de Dieu dans le chapitre 7 de l’Apocalypse.


Si les serviteurs de Dieu sont mis à l'abri des grands jugements de Sa colère, ils ne le sont pas de la tribulation

Aussi, est-il juste de parler de « grande tribulation » seulement pour une période déterminée de la fin des temps ?

Depuis la naissance de l’Eglise l’histoire nous rapporte que les vrais disciples de Christ ont toujours connu la terrible persécution, jusqu’aux tortures et supplices les plus cruels. Ceci en certaines époques et en certains lieux plus qu’en d’autres, mais aujourd’hui ils sont encore des millions qui, à cause du Nom du Messie, perdent tout ce qu’ils possèdent et sont traqués comme de dangereux criminels. Il ne s’agit pas là seulement d’être méprisés, rejetés ou calomniés. Combien de nos frères et sœurs dans le monde savent déjà ce qu’est une grande tribulation, combien sont morts et « attendent, revêtus d’une robe blanche, que justice leur soit rendue sur la terre, lorsque le nombre de tous ceux qui vont être mis à mort comme eux sera complet… » (Apoc. 6:9-11) (Voir articles sur la persécution des chrétiens dans le monde)

Faut-il rappeler la dernière guerre mondiale pendant laquelle, grâce à un programme minutieusement préparé, plus de huit millions de juifs ont été massacrés avec d’autres milliers de chrétiens et d’innocents, auxquels ses sont ajoutés les millions de soldats et de civils disparus. Ce temps qui n’est pas si loin de nous, ne mérite t-il pas lui aussi l’appellation de grande tribulation, un temps d’angoisse et d’horreurs qui sont encore de nos jours le lot de beaucoup de populations partout dans le monde…

Soulignons que la Bible parle à plusieurs reprises dans l’Apocalypse de ceux qui ont été « égorgés ». La terre entière frémit aujourd’hui à l’ouïe de ce mot évoquant pour tous le fléau de barbarie qui est en train de la recouvrir. Est-ce un hasard ?

Car les sombres nuages qui s’amoncellent ici ne concernent pas une ville ou un pays, ni même un continent, mais le monde entier, laissant comprendre en effet combien sera grande, en étendue et en cruauté, une autre dernière tribulation…


Il est écrit que le jugement va commencer par la Maison de Dieu

La civilisation occidentale s’est construite sur les fondements bibliques (le judéo-christianisme), qui ont fait reculer l’obscurantisme et la barbarie. Nos pays furent longtemps évangélisés, et offrent encore liberté à tous de posséder la Parole de Dieu et de s’y conformer. C’est pourquoi le jugement sera plus sévère que dans les lieux où la Bonne Nouvelle du salut de Dieu n’a pénétré que tardivement, ou rarement, parfois parmi des populations totalement illettrées.

La Bible annonce une grande apostasie, c’est à dire l’abandon de la vraie foi, entraînant confusion et compromis avec l’esprit de ce siècle. Qu’en sera t-il donc de ceux qui, ayant eu connaissance de la Vérité, auront foulé aux pieds le Don de Dieu en Jésus-Christ, et qui volontairement auront méprisé et désobéi à ses commandements ? Pour eux, la colère de Dieu sera sans remède. Car si Dieu est Amour dans son essence même, Il est aussi parfaitement Saint et Juste.

On peut noter aussi un fort accroissement d’antisémitisme jusque dans les milieux évangéliques, les chrétiens se faisant ennemis d’Israël aux côtés des ennemis de Dieu : « Pourquoi les nations, les rois de la terre, les princes se liguent-ils ensemble contre l’Éternel et contre son Messie, disant : brisons leurs liens (la Torah), rejetons loin de nous leurs chaînes… Éternel, Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse; venez,disent-ils, faisons-les disparaître en tant que nation, et qu’on ne se souvienne plus du nom d’Israël ! » Ps. 2:2-3 et 83:4-5)


Une grande épreuve, ou tentation, vient sur les habitants de la terre entière (Apoc. 3:10)

La Bible dresse un triste tableau de l’humanité au temps de la fin : « Sache que, dans les derniers jours, les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, orgueilleux, fanfarons, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, durs, calomniateurs, insensibles, cruels, traîtres, emportés, ennemis du bien, etc… ayant l’apparence de la piété, mais ils en renieront la puissance. » (2 Tim. 3:1-5)

Nous voyons bien que le monde est en plein dérèglement, nous assistons à un déferlement de violence et d’immoralité, puissamment relayé par les médias jusqu’au sein de chaque foyer. Beaucoup s’interrogent sur l’avenir de la jeune génération, tout se dégrade rapidement, et ce que l’on appelait mal jusqu’à présent devient la norme, parfois même est rendu légal. Le prophète Esaïe l’avait annoncé il y a plus de 2770 ans : « Malheur à ceux qui appellent mal ce qui est bien, et bien ce qui est mal ! » (Es. 5:20)

Nous pouvons comprendre aujourd’hui ce que peut représenter la puissance de séduction du péché, via les nouvelles technologies au service des médias. La Bible compare le fléau de cette dernière génération à une terrible tempête, à des flots impétueux auxquels rien ni personne ne résistera. Le juste se sauvera avec peine (1 Pierre 4:18), mais là promesse est là : seuls ceux qui auront persévéré dans l’obéissance à la Parole de Dieu seront gardés hors de cette épreuve, par l’intervention miraculeuse du Seigneur à leur égard : « Je sais que tu as peu de puissance (de force ou de renommée), pourtant […] parce que tu as gardé la Parole de la persévérance en Moi, Moi aussi je te garderai hors de la tentation qui vient pour éprouver tous les habitants de la terre ! » (Apoc. 3:10)

« Celui qui a mes commandements et qui les observe, c’est celui-là qui m’aime ! » a dit Jésus-Christ (Jean 14:21)


 
 
 

Conclusion

Dans le calendrier biblique, les derniers temps ont commencé avec la naissance de l’Eglise à Jérusalem. C’est dans ces mêmes termes que les apôtres s’adressent aux croyants du premier siècle de notre ère. Lorsque la prophétie de Joël s’est accomplie le jour de la Pentecôte, l’onction de l’Esprit Saint qui semblait s’être retirée avec le dernier prophète Malachie fut de nouveau répandue, selon la promesse du Christ : « Il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne pars pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai […] Il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement […] Il vous conduira dans toute la Vérité ». (Jean 16)

Depuis, l’Eglise véritable, composée de tous ceux qui sont nés de nouveau en Jésus-Christ le Sauveur, est le dépositaire de l’Esprit de Dieu, la lumière au milieu des ténèbres.

La venue du règne messianique est souvent comparée aux douleurs de l’enfantement, par les prophètes de la Bible et par Jésus Lui-même. Nous pouvons donc affirmer avec certitude que la situation dans ce monde ira en empirant jusqu’à la délivrance finale, lorsque le Messie d’Israël viendra cette fois comme le Roi glorieux et le Juste Juge. Devant Lui « la bouche des moqueurs sera fermée ».

« Qu’attendez-vous du Jour de l’Éternel ? Ce jour sera un Jour de ténèbres et non de lumière… » dit le prophète Amos (4:18). « La terre chancelle comme un homme ivre, elle vacille comme une cabane au milieu de la tempête… » (Esaïe 24:20)

L’ampleur des catastrophes naturelles, celles qui sont provoquées par la folie des hommes, la vague d’immoralité qui déferle maintenant sans qu’on puisse la contrôler, le désordre et la révolte dans les foyers, la peur du lendemain, les suicides et les dépressions sans nombre, tout nous rappelle que les jours sont comptés, et que les dernières prophéties s’accompliront dans un proche avenir.

 
 

Le but de cet article n’est pas d’effrayer, mais d’appeler à la repentance celui qui n’a pas l’assurance de son salut, car il est écrit : « Cherchez Dieu tandis qu’Il se trouve ! » (Es. 55:6). Que celui qui dort puisse entendre la voix de l’Époux, se réveiller et se tenir prêt. « Qu’en tout temps tes vêtements soient blancs, et que l’huile ne manque pas sur ta tête ! » (Livre de l’Ecclésiaste 9:8)

« Veillez donc, a dit Jésus, puisque vous ne savez ni le jour ni l’heure ! » (Parabole des dix vierges – Matt. 25)

« Que votre cœur ne se trouble pas » a dit le Seigneur Jésus avant de souffrir sur la croix, « Je reviendrai et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi ». Puis Il a prié pour ses disciples qui allaient demeurer dans le monde et affronter le mal et Il a ajouté : « Père, ma prière n’est pas seulement pour eux. Je te prie aussi pour tous ceux qui croiront en Moi par leur message … » (Jean 154:1-3 et 17:20)

 
 
 

« Nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le Jour commence à poindre, et que l’Etoile du matin se lève dans vos cœurs ! » (2 Pierre 1:19)

 

« Le Seigneur ne retarde pas l’accomplissement de sa promesse, comme quelques-uns le pensent. Mais Il use de patience envers vous, Il ne veut pas qu’aucun périsse, mais Il veut que tous arrivent à la repentance ! » (2 Pierre 3:9)


0 Lire et Commenter

Commenter

error: Contenu protégé !