Une nourriture saine et riche

Une nourriture saine et riche Partager Commenter
Aussi sûrement que nous avons besoin de nourriture pour nos corps, nous avons besoin de la Parole de Dieu comme nourriture pour nos vies spirituelles.

 
 
 

Les jeunes convertis, spécialement, devraient avoir de très courts intervalles entre les repas.

Quand Satan essaya de tenter le Maître béni dans le désert, Jésus répondit à chaque mot non par un long argument, mais par une parole de l’Ecriture. Il vainquit complètement son ennemi avec la Parole de Dieu, épée de l’Esprit.

« L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Deut. 8:3). Chaque parole ! Dieu nous donne un régime varié et bien équilibré dans ces 66 livres merveilleux, et nous avons besoin de vivre de chaque parole de la Vérité qu’ils contiennent, depuis la Genèse jusqu’à l’Apocalypse.

 
 
 
 

Une des premières choses nécessaires est de cultiver un bon appétit pour la Parole. Je trouve dans le Psaume 119 non seulement un grand nombre de déclarations concernant les Ecriture, mais pas moins de 78 prières… Sept fois nous trouverons cette demande : « Enseigne-moi tes statuts »… Cinq fois cette requête : « Donne-moi de comprendre »… Et cet appel : « Incline mon cœur à tes témoignages et non point au gain ». Ensuite, vient une prière que j’aime à faire chaque fois que j’ouvre le Livre : « Ouvre mes yeux et je verrai les merveilles de ta loi ! »

Apprenons à avoir des heures fixes pour nos repas. Dans les trente dernières années, j’ai trouvé que le meilleur moment de beaucoup pour trouver ma nourriture dans les pâturages de la Parole de Dieu, c’est de donner au Seigneur les premières heures du matin, quand mon cerveau est reposé. Au cours de ces trente ans, j’ai compté sur le Seigneur pour m’éveiller de bonne heure chaque matin, pour ouvrir mes oreilles et préparer mon cœur à recevoir Sa Parole.

Georges Muller avait coutume de commencer sa lecture de la Bible chaque matin à quatre heures, et ainsi, il put relire sa Bible plus de cent fois. Rien d’étonnant à ce qu’il ait été un homme de si grande foi, car « la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la Parole de Dieu ».

Madame Howard Taylor raconte qu’elle voyageait en Chine avec son vieux père, Hudson Taylor, ce grand homme de foi qui fonda la Mission de la Chine intérieure. Chaque matin, longtemps avant le lever du jour, il allumait une chandelle et, pendant de longs moments, se penchait sur le contenu de sa Bible bénie.

Le biographe de Charles Studd, le pionnier missionnaire de l’Afrique, nous dit que, chaque matin, tandis qu’il faisait encore nuit, le boy de Charlie lui apportait une tasse de thé, et le missionnaire passait un grand nombre d’heures avec la précieuse Parole de Dieu. Plus tard, au cours d’une grande entrevue avec les chrétiens du Congo, il révéla quelques-unes des précieuses vérités que Dieu lui avait données dans ces heures matinales où il se nourrissait de Sa Parole.

 
 
 
 

Plus nous étudierons la Bible plus nous l’aimerons. Elle sera notre seule source de méditation jour et nuit, nous rendant semblable à un arbre planté près des ruisseaux d’eau, qui rend son fruit en sa saison, et suivant le Psaume 1, tout ce qu’il fait prospère. Nous ne l’étudierons pas simplement mais, comme le prophète Jérémie, nous la mangerons littéralement. nous nous rappellerons qu’il dit : « J’ai recueilli tes paroles et je les ai dévorées » (15:16) et : « J’ai serré en moi les paroles de sa bouche plus que le propos de mon propre cœur » (Job 23:12, traduction Darby)

Toutes les Écritures témoignent de notre Seigneur Jésus-Christ et, avec des yeux oints, nous verrons le symbole de l’Agneau crucifié à chaque page. Si nous prenons la Parole comme nourriture, nourrissons-nous aussi de l’Agneau de Dieu de qui la Parole témoigne.

Nous ne pouvons pas rejeter de nous le déjeuner que nous avons pris hier matin, pas plus que nous ne pourrons enlever de nous le repas que nous aurons fait de la Parole ce matin. Cette nourriture-ci est éternelle et elle devient aussi une partie de nous-mêmes.

Si nous lisons constamment la Parole, nous serons remplis de la connaissance de la volonté de Dieu, et nous trouverons qu’il y a une puissance vivante en Elle qui nous rendra capables de lui obéir. La Parole est créatrice. Dieu dit et ce fut. Et si nous recevons la Parole par la foi, nous deviendrons ce qu’Il désire : justes et saints.

 
 
 
 

Il y a la vie, la liberté et la guérison dans la Parole. Les vérités de l’Ecriture nous rendent libres et nous gardent libres de l’esclavage du péché.

Il peut y avoir un service vraiment effectif pour le Seigneur dans la mesure seulement où la Parole devient une partie de nous-mêmes. En donnant à Josué sa mission, le Seigneur lui dit : « Que ce livre de la Loi ne s’éloigne pas de ta bouche; médite-le jour et nuit afin que tu prennes garde à faire tout ce qui est écrit, car alors tu feras réussir tes voies et alors tu prospéreras » (Josué 1:8).

Dans Jean 6:46 notre Seigneur Jésus cite la merveilleuse promesse d’Esaïe 54:13 : « Et les disciples seront tous enseignés de Dieu ». Ce « tous » comprend vous et moi. Plus loin, le Seigneur promet : « Grande est la paix de ceux qui aiment ta loi, et pour eux, il n’y a point de chute ». Le Seigneur Lui-même nous enseignera et nous donnera sa lumière sur les Écritures de sorte que nous puissions comprendre les mystères qui sont cachés aux sages de ce monde, mais qu’Il révèle et explique à Ses bébés, Ses enfants nés de nouveau…

 
 
 
 

Nous pouvons apprendre et entendre Dieu parler tout au long des Écritures. Apprenons à thésauriser ces précieuses paroles de Dieu. Cachons-les dans notre cœur, comme le fit Marie. Ne gâtons pas notre appétit pour les paroles du Dieu vivant en passant des heures à lire de vains écrits des hommes du monde, enténébrés et non inspirés, qui utilisent leur philosophie toute puissante mais entièrement fausse dans des journaux, des revues, et dans les émissions de radio ou de télé.

Cependant, ne méprisons pas les paroles des vrais ministres de Dieu. Personnellement, je ne peux pas dire combien je dois à l’aide de ces maîtres précieux qui nous ont laissé l’héritage de leurs livres merveilleux. Quelle valeur extrême ont les écrits de pieux enseignements… De quelles bonnes inspirations peuvent nous être les bonnes biographies… (Lectures recommandées). Mais après tout, il n’y a qu’un Livre que nous puissions lire et relire encore : notre précieuse Bible.

 
 
 
 

Nos tempéraments sont variés, et quelques-uns gagnent davantage en lisant une petite portion et en la méditant qu’en faisant une lecture plus longue qu’ils ne peuvent digérer. Car après tout c’est l’assimilation de ce que nous lisons qui compte, pour qu’elle devienne une partie de nous-mêmes… Les docteurs disent, en ce qui concerne la nourriture naturelle, que nous ne devons pas avaler sans mâcher nos aliments. Prenons bien notre temps en lisant les Écritures et « mastiquons »  bien chaque partie.

La chose très importante est de faire entrer la Parole dans notre cœur.  Pas seulement dans notre intellect. C’est dans le cœur qu’elle fait son oeuvre effectivement : « Je serre ta Parole dans mon cœur afin de ne pas pécher contre toi » (Ps. 119:11). Appliquons-nous à lire la Parole et appliquons-nous la Parole… Posons-nous cette question : « Suis-je conforme à ce modèle ? Sinon, pourquoi ? »… Nous devons être les pratiquants de la Parole aussi bien que ses auditeurs…

Si nous lisons ce qui concerne une vie crucifiée, crions dans notre cœur : « Fais que ceci devienne une réalité en moi Ô mon Seigneur… Que toi tu puisses vivre en moi ! »

Les scribes et les Pharisiens étaient des hommes qui connaissaient la lettre de l’Ecriture, mais ils ne saisissaient pas l’Esprit qui l’anime. Christ leur dit : « vous sondez les Écritures, car vous estimez avoir en elles la Vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi, et vous ne voulez pas venir à moi  pour avoir la Vie ! » (Jean 5:39-40)

Les Écritures nous sont données pour nous permettre de connaître le Christ vivant et nous donner à Lui. Le Maître pria : « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, Toi le Seul vrai Dieu, et Celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jean 17:3)

« Ces choses sont écrites pour que vous croyez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant, vous ayez la Vie en son Nom » (Jean 30:31)

 
 
 
 

« Moi, je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif… Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; c’est ma chair que je donnerai pour la vie du monde » (Jean 6:35-51)

 

« Que la Parole de Dieu habite parmi vous abondamment ! » (Col. 3:16)

 

« Entretenez-vous par des psaumes, des hymnes, et des cantiques spirituels; chantez et célébrez le Seigneur de tout votre coeur ! » (Eph. 5:19)
L’équipe Connaître la Vérité

(D'après  S.H. Frodsham dans "Vocation Céleste" n°24)


0 Lire et Commenter

Commenter

error: Contenu protégé !