Haine et cupidité, les véritables problèmes

Haine et cupidité, les véritables problèmes Partager Commenter
Infos du Moyen-Orient – Convoitise, égoïsme, orgueil, cupidité, jalousie, et le pas vers la haine et la barbarie est vite franchi…

 
 
 

Ce dont un humain est capable, l’histoire nous le démontre, et dans notre siècle tellement « avancé », le problème de la violence, de la persécution et de l’esclavage, de l’immoralité et de la perfidie, surpasse en étendue et en intensité tout ce que le monde a pu connaître d’horreurs et de calamités durant les derniers millénaires.

Que peut-on espérer d’une jeune génération désabusée, trompée par la désinformation, et manipulable à souhait via les nouveaux moyens de communication ?

Les quelques faits relatés ci-dessous nous montrent à quel point les hommes s’avilissent dans le mensonge et l’hypocrisie, pensant pouvoir échapper, toujours à court terme, à la catastrophe finale et inévitable. Nous voulons tenter d’exposer un peu de vérité et d’éclairage là où les médias se refusent d’être honnêtes et impartiaux, concernant l’actualité au Moyen-Orient en particulier. Ce n’est bien-sûr qu’une infime partie de ce qui se passe sur le terrain, mais ces faits sont ignorés de la grande majorité, avec les conséquences désastreuses que peuvent entraîner la calomnie et la fausse compréhension des événements.

 
 
 

Faits divers - Que chacun juge

1/ L’ONU venait de rattacher l’Arabie Saoudite à « La liste de la honte », sur laquelle sont fichés les pays gravement violateurs du droit des enfants dans les conflits armés. En effet des centaines d’enfants sont massacrés et blessés suite aux interventions arabes au Yémen, où des écoles et des hôpitaux sont bombardés. On apprend (en date du 09/06/2016 – RFI) que le secrétaire de l’ONU Ban Ki Moon vient d’annuler cette décision sous la pression de l’accusé, l’Arabie Saoudite, qui menace de retirer son aide (une centaine de millions de dollars) en faveur des palestiniens et de la lutte anti-terrorisme, ainsi que de mettre fin au processus de paix avec le Yémen, que l’ONU tente de relancer depuis plus d’un an. (Rappelons que l’Arabie Saoudite préside actuellement au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU).

 

2/ Attentats en Israël – Duplicité des grands médias. C’est pourtant le même terrorisme islamiste qui a frappé à Paris ou à Bruxelles.

-Le 8 juin 2016 un attentat s’est produit à Tel Aviv : deux terroristes palestiniens ont tiré sur des familles attablées dans une chocolaterie : 4 morts et 16 blessés dont deux très grièvement. Parmi les victimes, un homme de 41 ans mort devant ses deux enfants, la mère blessée est à l’hôpital, un éminent professeur d ‘université père de trois enfants, une femme de 39 ans mère de quatre filles, une jeune-femme qui devait se marier d’ici peu et qui attendait là son fiancé, et des blessés à vie…

« Ces terroristes vêtus de costumes cravates ont lâchement assassiné et blessé des innocents venus tranquillement dîner avec des copains et des membres de leurs familles. La fusillade a été commise par deux cousins de la région d’Hébron juste après qu’ils ont savouré le repas de rupture du jeûne du Ramadan. Au moment où, à Tel-Aviv, on apportait des soins aux victimes dans la douleur et l’angoisse, et que les sirènes des ambulances hurlaient vers les hôpitaux, à Gaza et à Hébron ce sont des cris de joie et d’allégresse qui étaient scandés dans les rues, tandis que les dirigeants du Hamas criaient victoire et menaçaient, durant ce mois du Ramadan, de perpétrer de nouveaux attentats plus spectaculaires. » (F. Eytan – Le cape – 09/06/2016)

« Gloire et salut » aux tireurs de Tel-Aviv, a écrit le chef du Hamas, Ismaël Haniyeh sur son compte Twitter après l’attaque. Un autre haut responsable du Hamas et porte-parole à Gaza, Mouchir al Masri, a nommé Hébron, d’où sont originaires les terroristes de la fusillade, la « capitale de l’intifada de Jérusalem. » (Times of Israël – 08/06/2016)

 

L’AFP titre : Une fusillade près du QG de l’armée à Tel Aviv fait plusieurs morts (AFP). Que vient faire cette référence à l’armée dans ce titre ? Les tueurs sont deux palestiniens et l’attaque a eu lieu dans un centre commercial !

Le Figaro titre : Israël : 4 morts dans une fusillade à Tel Aviv. Et la CNN : Trois morts dans une fusillade à Tel Aviv, deux personnes arrêtées. Aucune allusion à un attentat ni à l’identité des victimes. On pourrait allonger la liste… La couronne revient sans-doute à un média Russe : deux tireurs ultra orthodoxes font trois morts au centre de Tel Aviv (!) (Reports)

Du côté palestinien on parle de « l’Opération Ramadan » pendant laquelle les forces de « l’occupation israélienne » à Tel Aviv ont été déployées… On célèbre la victoire : images de joie et distribution de gâteaux comme après chaque attentat, diatribes sur les « colons » tués et les forces de l’occupation à Tel Aviv. Tel Aviv occupée !!! Alors qu’elle a été construite par les Juifs sur des dunes de sables il y a plus de 100 ans; mais elle est occupée ! (Vu sur Danilette.com)

A noter : l’un des deux terroristes, blessé, est hospitalisé et soigné en Israël.

-Le 1er juillet un père de 10 enfants (rabbin directeur d’une yéchiva) est mort, mitraillé dans sa voiture par des palestiniens au sud de Hevron. La mère est grièvement blessée, plusieurs enfants ont aussi été blessés. Le même jour une fillette de 13 ans a été poignardée de vingt coups dans son sommeil, par un jeune de 17 ans. A Netanya deux autres personnes ont été attaquées au couteau, l’homme de 41 ans est gravement atteint. Aucune condamnation ferme de la part de l’Autorité palestinienne.

 

3/ Le Fatah, parti de Mahmoud Abbas qui a la confiance de François Hollande, n’a pas condamné l’attentat de Tel Aviv spécifiquement. Il incite au terrorisme quasi quotidiennement par tous les moyens à sa disposition… De nombreux Palestiniens ont célébré ces meurtres dans les rues contrôlées par le Hamas à Gaza, et par Mahmoud Abbas dans les Territoires palestiniens… Quant à ces deux terroristes ils vont désormais recevoir des « salaires » conséquents, compte tenu du bilan sanglant de cet attentat, qui leur seront versés par l’Autorité palestinienne. Et indirectement par la France qui, à la différence d’autres pays donateurs, donne des fonds pour le budget général palestinien, sans aucune restriction ni condition. (H. Keller-Lind -Désinfos – 9 juin 2016)

 

4/ Qui est Marwan Barghouti, élevé au rang de citoyen d’honneur de certaines municipalités françaises, qui plus est …comparé à Mandela ! Cet homme actuellement détenu à l’isolement en Israël a dirigé 2 organisations terroristes : – Le Tanzim, créé en 1995, organisation armée, qui a commis de nombreux actes terroristes en Israël, contre des civils, dont des attentats-suicides dans des bus et des lieux publics. Nasser Abou Hamid, un des anciens adjoints de Barghouti, a reconnu que le chef des Tanzim a programmé et financé plusieurs attentats terroristes anti-israéliens durant l’intifada (2000-2005). – Les Brigades des martyrs al-Aqsa, créée en 2000, qui a également perpétré de très nombreuses attaques terroristes contre des civils israéliens. Cette organisation a également exécuté des Palestiniens « collaborateurs » d’Israël. Marwan Barghouti a été arrêté en 2002 et jugé en Israël par le tribunal civil de Tel-Aviv, le 6 juin 2004. Reconnu coupable pour son implication dans 3 attaques ayant conduit à la mort de 5 citoyens (4 Israéliens et un prêtre grec-orthodoxe), ainsi que pour sa responsabilité dans une tentative d’attentat à Jérusalem, il a été condamné à 5 peines de prison à vie, assorties d’une peine de sûreté de 40 ans. (Dossier Barghouti – Ambassade d’Israël en France).

 

5/ La guerre de religion que des courants de l’islam livrent aux non musulmans et spécialement aux Juifs, se situe sur un plan mondial. C’est aux cris d’Allah houakbar que des meurtres sont commis chaque jour en Israël. Le meurtrier de Jaffa, le mardi 08/03 (un mort, dix blessés) revenait d’une semaine à La Mecque… Le dévoilement, hier, d’archives de l’Etat islamique montre que l’armée de terroristes est originaire de 55 pays du monde, c’est à dire qu’ils sont présents sur quasiment toute la planète, où ils entretiennent des cellules dormantes. (11/03/2016-D’après une chronique radio- Shmuel Trigano)

 

6/ Fourberie des nations : Faut-il rappeler que lorsque le Mandat Britannique sur la Palestine prit fin en 1947, 80% du territoire furent attribués aux Arabes, dont le Royaume de Jordanie actuel, peuplé à 60% de palestiniens – Voir articles « La terre de Palestine, à qui est-elle ? » et « Droits bibliques et historiques d’Israël ».

Or, le 25 novembre 2015 , l’ONU a marqué la « journée de la Naqba » (la catastrophe) qui se déroule chaque année six jours avant le 29 novembre, date de la fameuse résolution du plan de partage de la Palestine en 1947, refusée par les pays arabes.

Cette journée a été une nouvelle occasion pour l’ONU de voter des résolutions anti-israéliennes. Parmi elles un texte concernant les lieux saints et qui décrète « qu’à Jérusalem il n’y a que des lieux saints musulmans !» Aucune mention d’un quelconque lien entre les Juifs et Jérusalem ((Extrait – Europe Israël).

Jérusalem n’apparaît pas une seule fois dans le Coran. Elle est citée 700 fois dans la Bible.

 

7/ Le Dôme du Rocher filmé en 1954 : durant la période où la Jordanie contrôlait l’Est de Jérusalem dont la vieille ville, on voit le bâtiment en fort mauvais état, le toit percé; ce lieu était complètement négligé et interdit aux Juifs qui furent chassés de Jérusalem Est. L’esplanade des mosquées » n’intéressait pas les Arabes et les Jordaniens, pas plus que Jérusalem, complètement négligée; sans oublier les destructions considérables de tout ce qui était juif : les synagogues détruites, les cimetières profanés, dont celui du Mont des Oliviers, le plus vieux cimetière juif au monde, etc… (Désinfos.com – 15/10/2015)

 

8/ Attentats de Paris : La communauté musulmane est restée aphone en réaction à ces attentats. Alors que la moindre riposte israélienne à des agressions des terroristes du Hamas à Gaza a provoqué des manifestations en chaîne de dizaines de milliers de musulmans dans les rues de Paris en juillet 2014, on note que les 132 victimes du barbarisme islamiste n’ont pas suscité le même intérêt chez les Musulmans de France. Aucune manifestation de masse, et aucune intention d’en organiser une. Certes, la Mosquée de Paris avait appelé à un rassemblement à l’issue de la prière du vendredi, mais l’une des craintes était la faible mobilisation de « la rue musulmane ». Il faut dire que, le message officiel étant : « cela n’a rien à voir avec l’islam »… (22/11/2015 -Coolamnews)


La haine d'Israël, avouée haut et fort, cœur du problème au Moyen-Orient

Yasser Arafat : « Je viens portant un rameau d’olivier dans une main et le fusil du combattant de la liberté dans l’autre. Ne laissez pas la branche d’olivier tomber de ma main. La paix signifie pour nous la destruction d’Israël. Nous nous préparons à une guerre tous azimuts, une guerre qui va durer pendant des générations. Afin d’obtenir le but de retourner en Palestine, nous allons tous parfois serrer les dents. » (Désinfos – 25/03/2016)

 

Dans un discours prononcé à la mosquée Al-Aqsa le 20 mai 2016, à l’approche du mois de Ramadan, le prédicateur palestinien Cheikh Ali Abou Ahmad a déclaré espérer que le califat serait rétabli dans un avenir proche et il a appelé les armées de la nation islamique à se joindre à la bataille. Abou Ahmad a prié : « Ô Allah, protège la mosquée Al-Aqsa de la saleté des juifs ! Ô Allah, anéantis tous les juifs ! Ô Allah, permets-nous de les tuer ! » Le sermon a été mis en ligne sur le compte YouTube d’Aqsa Call. (Désinfos.com -10/06/2016)

 

Les écoles palestiniennes enseignent la haine et la violence. Les enfants sont endoctrinés avec des messages de haine et de terreur, au moyen de jeux à l’école. Palestinian Media Watch suit de près l’éducation de l’Autorité Palestinienne et les messages transmis aux enfants et aux adolescents. Récemment, un jeu a été mis en place dans une école secondaire pour garçons afin de renforcer l’idée qu’Israël fabrique de toutes pièces les récentes attaques aux couteaux : « Les israéliens plantent des couteaux sur d’innocents palestiniens, ensuite ils tirent et les abattent sans raison. » (Coolisrael.fr -27/05/2016)

 

L’Europe n’établira pas un Etat palestinien, mais plutôt un Etat Daesh : « Si les Européens connaissaient les faits, s’ils voulaient connaître les faits, ils n’auraient certainement pas voté comme ils l’ont fait. La légende voulant que les Palestiniens sont les «indigènes» et que nous sommes le grand méchant conquérant se révèle sans fondement après dix minutes de conversation franche avec un Palestinien, ou après un regard sur les nouvelles pierres avec lesquelles leurs villages sont construits. Les photographies aériennes montrent aussi que les Arabes de Judée et de Samarie sont venus tard ici. Si vous le leur demandez, ils vous le diront: nous sommes venus de Jordanie. Nous sommes venus de l’Arabie saoudite. Nous sommes venus parce qu’il y a de l’argent ici, et la possibilité d’une vie meilleure.

Si les Européens voulaient connaître la vérité, ils regarderaient la télévision pour enfants de la «modérée» Autorité Palestinienne, pas celle du Hamas, et apprendraient que l’entité sioniste ne figure pas dans l’éducation donnée à la jeune génération. Israël n’existe pas parce que sa destruction est proche. La valeur la plus élevée transmise aux enfants est l’assassinat de Juifs. Des acteurs en costume de Mickey Mouse chantent des chansons à la gloire des martyrs. Nous ne parlons pas d’un peuple qui aspire à la paix, pour le moins qu’on puisse dire, mais qui cherche à nous effacer et qui fait des efforts pour atteindre cet objectif de toutes les façons possibles, du terrorisme à la diplomatie… » (Extrait d’un article de Karni Eldad – i24News – 16 novembre 2014)

Nos gouvernements parlent sans cesse de processus de paix au Moyen-Orient. Avec qui ?


 
 
 

Quel est ce peuple qui sacrifie ses propres enfants et les envoie à la mort comme dans l’antiquité les sacrifices d’enfants au dieu Moloch ? Cet endoctrinement dure depuis des années, à Gaza, où les dirigeants mafieux milliardaires continuent leur belle vie protégée, aussi bien que dans les Territoires contrôlés par l’Autorité palestinienne dont le chef, pas moins corrompu, vit en nabab dans son palais et a permis à ses 2 fils d’engranger une fortune évaluée à des milliards de dollars. (Danilette – 26/04/2016)

 
 
 

Une mère palestinienne veut que son enfant sauvé dans un hôpital israélien y revienne pour se faire exploser

Un bébé palestinien est atteint d’une maladie génétique rare. Ses jours sont comptés. Ses deux grandes sœurs, atteintes de la même maladie qui provoque la déficience des défenses immunitaires, sont décédées. La maman vit à Gaza, où on lui a dit qu’il n’y a pas de traitement pour son fils. Elle demande et obtient l’autorisation de se rendre dans un hôpital israélien. Le médecin comprend vite qu’il est le dernier espoir pour ce bébé.

La transplantation de moelle osseuse dont il a besoin coûte très cher. Et la maman n’a pas le premier sou. Alors le docteur songe à faire appel aux dons, sans grand espoir cependant, car tout cela se passe tandis que les roquettes du Hamas pleuvent sur Sderot, et que la période est catastrophique pour faire appel à la générosité des israéliens envers un palestinien de Gaza, fut-il un bébé. Il avait tort. Quelques heures après la diffusion d’une annonce à la radio de l’armée israélienne pour sauver le petit Mohammed, le standard de l’hôpital fut saturé d’appels.Un juif israélien, dont le fils est mort pendant son service militaire, a même envoyé un don de 55.000 dollars. Et là commence le vrai drame.

Lors d’une conversation anodine, Raida Abu Mustafa, la maman du petit Mohammed, s’est lancée dans un long monologue sur la culture du martyr, – et a annoncé au médecin qu’elle aimerait voir son fils, une fois guéri, revenir faire un attentat en se faisant exploser :  » Jérusalem est à nous, a-t-elle déclaré. Nous voulons Jérusalem, la nation tout entière; pas seulement un million de personne, mais chacun d’entre nous. Comprenez-vous ce que cela signifie ? Nous tous. Pour nous, la mort est une chose naturelle. Nous n’avons pas peur de la mort. Du plus petit enfant, encore plus petit que Mohammed, à la personne la plus âgée, nous sommes prêts à tous les sacrifier pour la cause. Nous sentons que nous avons ce droit. Vous êtes libre d’être en colère, alors soyez en colère. »

– » Alors, pourquoi vous battez-vous pour sauver la vie de votre fils, si vous dites que la mort est une chose habituelle pour votre peuple ? » lui demande le médecin qui a sauvé le bébé.

-« Pour nous, un Shahid est une chose magnifique, c’est une chose ordinaire, répond-elle en souriant. La vie n’est pas précieuse, pas pour nous. Pour nous, la vie n’est rien, elle ne vaut pas grand chose. C’est pourquoi nous avons de nombreux candidats pour porter des ceintures d’explosifs et se faire sauter en public. Ils n’ont pas peur de la mort. Aucun d’entre nous, même pas les enfants, n’ont peur de la mort. C’est naturel pour nous. Après la guérison de Mohammed, je veux qu’il soit un shahid (martyr). Si c’est pour Jérusalem, alors il n’y a pas de problème. Pour vous, c’est dur, je le sais. Pour nous, ce sont des cris de joie et de bonheur quand quelqu’un tombe comme un shahid. Pour nous, un Shahid est une chose magnifique. »

« Après avoir vu avec quelle intensité elle luttait pour la vie de son fils, je ne pouvais pas accepter ce qu’elle disait, explique le médecin. Je l’avais vue debout pendant des heures, lui caressant le front, le réchauffant et l’embrassant. A l’époque j’avais aussi un enfant de l’âge de Mohammed. Je ne comprenais pas d’où ces pensées venaient en elle. J’étais dévasté.

A un moment, tandis qu’elle me parlait de shahid, deux femmes juives sont arrivées; elles apportaient des jouets et une poussette pour le petit Mohammed. J’ai vu en elle une mère attentive qui passait la nuit au chevet de son bébé. Elle ne mangeait pas, elle perdait du poids, elle pleurait. Je l’ai vu s’évanouir quand on l’a informée qu’il y avait une petite chance de sauver son fils… J’ai été incapable d’expliquer comment d’une part, elle a lutté pour la vie de son enfant, et pourquoi en même temps elle me disait que sa vie n’avait pas d’importance. Après coup, j’ai eu le sentiment d’avoir été trahi, qu’on m’avait planté un couteau dans le dos. Je ne voulais plus voir cette Raida. J’ai ressenti un grand désespoir. Je me suis demandé : quelle est la conclusion de cette histoire ?… »

(Jean-Patrick Grumberg pourDreuz.info. Cet article a été une première fois publié en 2010. Il est important de le republier pour la bonne compréhension de l’environnement israélien.)


Mensonges - Énormité et ridicule...

L’Unesco poursuit son action de sape de la légitimité du pays d’Israël : aujourd’hui c’est le mont du Temple au centre de Jérusalem qui est visé. Cet organisme de l’ONU condamne toute intervention d’Israël non seulement sur le Mont du Temple, géré par la Jordanie, mais aussi sur la place adjacente au mur occidental, sous prétexte que de cette place Mahomet est parti en rêve vers la Mecque, sur son cheval « al Bouraq ». (Jérusalem n’apparaît pas une seule fois dans le Coran !). Pour les besoins de la « cause » il faudrait donc réécrire l’histoire liée à la Terre Sainte…

L’Unesco a voté une résolution ubuesque proposée par l’Autorité palestinienne et l’Algérie, l’Égypte, le Liban, le Maroc, Oman, le Qatar et le Soudan ! Il n’y a parait-il aucun lien religieux entre le peuple juif et le Mont du Temple, ni avec le mur occidental, « mur des lamentations » qui est l’un des murs de soutien de l’esplanade sur lequel se trouvait le Temple juif ! La résolution se réfère au Mont du Temple comme à un lieu exclusivement musulman. Ceci est en contradiction avec le livret du Waqf musulman qui notait en 1925 : Le site est un des plus vieux du monde. Sa sainteté date des temps les plus anciens. Sa sainteté due à celle du Temple de Salomon, le Temple juif, est incontestable. (D’après Désinfos du 20/04/2016)

 

-Petite erreur de jugement ? « Mon ami David Cameron, qui est sans aucun doute un ami d’Israël, semble avoir oublié certains faits de base sur Jérusalem », a déclaré M. Netanyahou, qui a précisé que, plutôt que d’être un « occupant » à Jérusalem, Israël est son protecteur : « C’est seulement la souveraineté et la présence israéliennes qui ont empêché ISIS et le Hamas d’enflammer les lieux saints, comme ils le font dans l’ensemble du Moyen-Orient. » (Coolamnews 26/02/2016)

 

– Stupidité du boycot : Une semaine après que SodaStream ait mis à pied ses 74 derniers travailleurs palestiniens « grâce » à la pression du mouvement de BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions), les enfants des travailleurs palestiniens licenciés de l’usine SodaStream lancent une pétition demandant au gouvernement israélien de renouveler les 74 permis de travail en Israël. Le PDG de SodaStream International, Daniel Birnbaum a déclaré : « Nous avons prouvé que nous pouvons vivre et travailler en paix, Juifs et Palestiniens, côte à côte, mais malheureusement, l’Union européenne empêche que cela se fasse. Les signataires savent que nous devons nous battre pour vivre et travailler ensemble, avec nos voisins – nous n’avons pas beaucoup d’occasions comme celles-ci. » (Coolamnews 07/02/2016)

 

Refus du progrès et bêtise malheureuse : « Israël a reçu un appui presque unanime de l’ONU concernant la diffusion de la technologie agricole […] Les représentants arabes se sont abstenus sur sa proposition pour des raisons politiques, sachant qu’ils font quand même du mal à leur propre pays.

Cette technologie agricole va aider de façon certaine le développement des pays africains. Malgré le caractère humanitaire de la proposition, elle s’est heurtée à l’opposition véhémente de la part des représentants des pays arabes, y compris de certains qui auraient été intéressés par la proposition. (11 décembre 2015 – Coolamnews)

 

-Fausses accusations – un exemple parmi beaucoup d’autres : un journaliste italien, qui jusqu’à mardi était dans la bande de Gaza et affirmait qu’Israël avait tiré sur l’hôpital Shifa et l’école du village de Shati, vient d’avouer la réalité une fois sorti de l’enclave terroriste. Au moins 10 personnes ont été tuées dans l’attaque – la plupart des enfants – et certaines sources ont affirmé que le nombre de décès dépassait les 30 palestiniens. Israël a été blâmé pour ça, bien que l’armée ait montré qu’elle n’était pas responsable de ces tirs de missiles. De fait, ces tirs ont été effectués par des palestiniens et les roquettes se sont écrasées directement dans Gaza. C’est d’ailleurs le cas pour 200 autres missiles lancés depuis Gaza sur Israël depuis 3 semaines. Gaza est un endroit compliqué pour les journalistes, tellement qu’ils préfèrent mentir plutôt que mourir sous les balles du Hamas.

Ainsi, G. Barbarti vient de publier un message sur twitter, hors de Gaza et loin des représailles du Hamas: « Ce sont eux les responsables de la roquette qui a tué des enfants hier à Shati. Les témoins ont vu leurs militants aller ramasser les débris […] Le porte parole de l’armée a dit la vérité dans le communiqué publié hier sur le massacre de Shati. Ce n’était pas Israël derrière l’attaque. » (Etz Be Tzion – 30/07/2014)

 

-Fausse rumeur aux conséquences dramatiques (Dernière Intifada des couteaux). Le conflit du Proche Orient s’embrase en son cœur le plus profond, en dévoilant qu’il n’est ni national ni territorial comme le voudraient bien les utopies de gauche, mais religieux. Une guerre de religion découlant du scandale inadmissible que représente pour l’islam la souveraineté d’un peuple (Israël) qui n’a le droit de (sur)vivre que comme « dhimmi » (soumis, esclave).

La rumeur que les « Juifs » veulent détruire la mosquée El Aqsa est un vieux leurre, manipulé cycliquement depuis les émeutes de 1929 et destiné à susciter la fureur musulmane et à la focaliser sur les Juifs. C’est un mensonge éhonté, du type de ceux qui donnaient naissance à des pogroms. C’est en effet à des actes pogromiques brutaux que nous avons assisté ces derniers jours, comme dans les temps anciens […] La « Liste Unie » des députés arabes israéliens décrète (Hanan Zoabi dixit) que c’est toute la montagne qui est une mosquée. Au déni musulman de la sainteté du lieu pour le judaïsme s’ajoute l’intolérance qui veut interdire aux Juifs l’accès non pas aux mosquées mais aux immenses terrasses de la montagne, la grande esplanade. Le plus piquant c’est que ceux qui hurlent à la profanation des Juifs (Abbas a parlé de « leurs pieds sales… »), sont aussi ceux qui ont effectué en catimini d’immenses excavations sous le Mont pour construire sans permis une mosquée souterraine de 12 000 places dans un lieu dénommé « les écuries de Salomon », détruisant pour ce faire des vestiges inestimables des temples juifs de l’antiquité, à l’instar des destructions de monuments façon Etat Islamique…

(Publié le 15 octobre 2015 par danilette – désinfos.com)


 
 
 

La vérité est que, lorsque sept nations arabes environnantes ont attaqué Israël en 1967 avec l’intention d’éliminer tous les juifs du pays, Israël sortit vainqueur de « la guerre des six jours », à la stupéfaction du monde entier. Et d’une manière inespérée, Jérusalem-Est fut récupérée, après l’attaque de la Jordanie alors que les israéliens avaient supplié le jeune roi Hussein de ne pas intervenir. Il le fit et mal lui en prit : Le Mont du Temple se retrouva entre les mains des israéliens, presque 2000 ans après la prise et la destruction de la ville par les Romains en l’an 70. Le peuple Juif reprenait possession de sa capitale réunifiée, après des millénaires d’occupation par les empires qui s’y sont succèdes (Babyloniens, Grecs, Romains, Ottomans, Anglais… jusqu’à la proclamation de l’Etat d’Israël en 1948, voté par l’ONU). Ils auraient pu en expulser leurs ennemis (en toute légalité, selon les droits de la guerre, puisque ayant résisté à l’attaque ennemie programmée de tous leurs voisins Arabes et ayant gagné la guerre sur leur sol). Ils ne l’ont pas fait, et ont laissé la direction des lieux saints musulmans aux mains du Waqf, tout comme ils ont respecté les lieux saints du christianisme et accordé la liberté de culte à tous. (Voir la charte du pays – « Vérités historiques – Les droits bibliques et historiques d’Israël »).

Or, aujourd’hui on leur conteste même le droit de venir prier sur les vestiges de ce qui est l’endroit le plus sacré du judaïsme, les quelques pierres restantes du soutènement du Temple : le Mur Occidental.

 
 
 

Israël, le pays qui subit le plus de condamnations à l'ONU

– Pourtant, plus de 1600 exécutions dans le monde en 2015, soit une hausse de 50% par rapport à 2014, chiffre record depuis 25 ans, bien que la peine de mort soit abolie dans la majorité des pays pour la première fois en 2015. C’est sans compter la Chine où les exécutions régulières se comptent par milliers, mais où les statistiques sont « secret d’Etat ». Hors la Chine, ce sont l’Iran, l’Arabie Saoudite (qui a la présidence à l’ONU !) et le Pakistan qui en sont responsables pour 90%. « Ces pays ont fait exécuter un nombre impressionnant de condamnés à mort, à l’issue bien souvent de procès à l’iniquité flagrante » déplore Salil Shetty, secrétaire général d’Amnisty International.

En Iran, une fille peut être condamnée dès l’âge de 9 ans, et 15 ans pour un garçon. L’ONU estime à 160 le nombre de mineurs actuellement dans les couloirs de la mort, mais ce chiffre est certainement largement en-dessous de la réalité vu l’opacité du système judiciaire de ce pays. (D’après Amnesty International – Le Figaro – 06/04/2016)

 

– Le Hamas torture et tue ses propres administrés. Extrait d’un rapport d’Amnesty International intitulé « Strangling Necks’ : Abduction, torture and summary killings of Palestinians by Hamas forces during the 2014 Gaza/Israel conflict » qui met en avant une série de violations, telles que l’exécution extrajudiciaire d’au moins 23 Palestiniens, et l’arrestation et la torture de dizaines d’autres personnes, dont des membres et des sympathisants du Fatah, le rival politique du Hamas (Sous accusations de collaboration avec Israël) Durant le conflit en 2014, le Hamas a saisi cette occasion pour régler des comptes de manière impitoyable, en se rendant coupable d’une série d’homicides illégaux et d’autres violations graves.

 

-Étrange : Israël est montré du doigt à cause de la construction d’une barrière de sécurité (qui a permis depuis l’éradication presque totale des attentats suicides sur son sol). Or, après l’attaque terroriste qui a fait 30 morts parmi les soldats égyptiens, l’Egypte va raser près de 700 maisons à la frontière de Gaza afin d’isoler l’enclave palestinienne et renforcer le blocus contre le Hamas. Par ailleurs, l’Egypte a annoncé la fermeture de sa frontière avec Gaza.

Mais aucune protestation ne s’élève à l’ONU contre ces destructions de maisons ni contre le blocus égyptien. Aucune manifestation pour soutenir Gaza ni à Paris ni ailleurs… Etrange non ? Le monde ne se mobilise pour Gaza que dans le seul but de condamner Israël et personne ne trouve rien à redire quand d’autres pays sont impliqués, comme le massacre des palestiniens en Syrie… (Moshé Anielewicz pour Europe Israël)

 

Dépitée, l’ONU condamne : Quelques jours après les attentats de Paris, causés par un commando de 8 terroristes selon les services de sécurité français, le constat est criant: 10 fois plus de terroristes ont causé 10 fois moins de victimes en Israël*. L’ONU ne supporte pas ces proportions et vient de condamner Israël pour le classique « usage excessif de la force », appliqué uniquement à l’Etat Juif. Les forces de sécurité israéliennes auraient utilisé « une force excessive et ont peut-être procédé à des exécutions sommaires(sic) contre les Palestiniens », selon des « experts » de l’ONU qui ont décidé de blâmer les actions anti-terroristes israéliennes et qui ne pipent mot des victimes juives : Selon le Shin Bet, les terroristes palestiniens ont lancé 602 attaques en 30 jours – plus que lors des 3 dernières opérations militaires de 2014, 2012 et 2009 à Gaza…

Coolamnews – 16/11/2015)


Réactions d'arabes musulmans

La journaliste égyptienne Bothaina Kamel, qui désirait se porter candidate aux élections présidentielles de 2011, a condamné l’attentat du 8 juin 2016 au soir à Tel-Aviv, au cours duquel deux Palestiniens armés ont ouvert le feu sur des Israéliens dans un restaurant, faisant quatre morts. Kamel a qualifié leur action de crime, affirmant qu’il n’avait rien d’héroïque. Dans son premier tweet, elle a écrit : « Qu’y a-t-il d’héroïque dans le fait d’entrer dans un restaurant et de tirer sur les gens qui y dînent ? »

Une réunion spéciale des dirigeants des autorités arabes en Israël a permis la condamnation, en des termes sans équivoque, de l’attentat terroriste de Tel-Aviv : « Les auteurs de l’attaque sont des criminels et non pas des humains. Ils ne méritent pas de respirer! »

Nail Zoabi, directeur d’une école primaire de Tamara Valley et activiste social pour la coexistence et la citoyenneté, a déclaré avoir été choqué par l’attentat : « Je crois qu’il n’y a rien de plus cruel que de tuer des gens sans raison. Une pareille attaque mérite d’être condamnée et nous, citoyens d’Israël, avons le devoir de prévenir les prochaines attaques contre des civils. J’envoie mes condoléances aux familles des victimes. Puisse Dieu renforcer la santé des blessés. » (Extrait – JSSNews -11/06/2016)

 

Le principal allié du Hamas, qui finance à coup de millions de dollars le pouvoir en place à Gaza est apparemment en colère contre le régime d’Ismaïl Haniyé. Mohammed al-Emadi, le président du comité qatari de reconstruction de la bande de Gaza (également ambassadeur du Qatar à Gaza), était la semaine dernière en tournée d’inspection dans la bande de Gaza afin de constater les avancées de la reconstruction des bâtiments détruits durant la dernière guerre de l’été 2014. Ô surprise, il a carrément annoncé l’échec du système de contrôle mis en place par Robert Serry, l’envoyé spécial de l’ONU. Selon lui, près de 90% du ciment introduit dans la bande de Gaza s’est retrouvé sur le marché noir et les nécessiteux n’ont pas réussi à s’en procurer en raison des prix élevés fixés par le Hamas ! […] Face au refus égyptien de laisser passer les camions de marchandises vers Gaza, 1000 tonnes de matériaux de construction par jour seront acheminés via le terminal israélien de Kerem Shalom. Il a ajouté qu’avec ce nouveau programme, la bande de Gaza ressentira prochainement les effets du processus de reconstruction.

Mais le meilleur reste à venir : si le Hamas est épinglé pour son incompétence et sa récupération illégale des matériaux destinés à la population, la bonne volonté d’Israël en revanche, est mise en avant par l’émissaire qatari. Selon Mohammed al-Emadi : « Israël manifeste un désir véritable de promouvoir la reconstruction et d’améliorer les conditions de vie dans la bande de Gaza ».

Si c’est le Qatar qui le dit, on va finir par le croire… (02/04/2015 – coolamnews)

 

-La veuve de Yasser Arafat, s’exprimant sur le dixième anniversaire de la mort de son mari, était consternée par les actions de groupe terroriste palestinien Hamas. « Depuis que le Hamas a pris la bande de Gaza, les dirigeants du Fatah ont été attaqués », a t-elle déclaré. Mme Arafat a déclaré que le Hamas est en train de ruiner l’avenir des jeunes de Gaza, les engageant dans le «génocide» de leur propre population. Elle a ajouté: « Le Hamas a pris les habitants de la bande de Gaza en otage… Quand je vois ce qui se passe à Gaza, c’est juste un génocide. Cette génération a grandi avec la violence, sans éducation, avec comme seul espoir, celui d’émigrer. J’espère que le Hamas va enfin comprendre qu’il doit travailler pour des négociations de paix. Nous devons exprimer clairement la reconnaissance d’Israël. Personne ne peut douter de son existence « , a déclaré Souha Arafat. » (Coolamnews – 27/03/2015)

 

Le célèbre écrivain turc Adnan Oktar défend le droit des Juifs de prier au Mont du Temple en se basant sur les valeurs islamiques et le droit international humanitaire : « Il est tout aussi naturel qu’un Juif prie et effectue son culte au Mont du Temple qu’il l’est pour un Musulman de prier à la Kaaba. » Il a noté que personne n’empêche les non-Musulmans de prier dans les mosquées d’Istanbul et qu’il devrait en être également ainsi sur le Mont du Temple. (Extrait – 18 mars 2016)

 

-Israël : un Etat d’apartheid et raciste ? Vous ne diriez pas cela si vous appreniez le nombre de jeunes filles arabes musulmanes et chrétiennes, qui rejoignent l’armée israélienne. Des jeunes filles musulmanes se joignent à la lutte, aux côtés d’Israël ! Ces courageuses jeunes femmes ont une histoire unique et c’est important de le dire, un nombre croissant de jeunes filles arabes chrétiennes, innovent et rejoignent les rangs de l’armée israélienne. Quand la soldate « A », l’une des jeunes filles musulmanes qui servent maintenant dans l’armée israélienne a décidé de s’enrôler, ses parents ont refusé de la soutenir. Elle a dû quitter la maison et a reçu le soutien de l’armée avec le statut de « soldat seul » (en hébreu ‘Hayal Boded’)

(18/03/2016 – desinfos.com Par David Lazarus – israeltoday | Adaptation Mordeh’aï pour malaassot.com)

 

Rappelons quelques évidences. Israël est un Etat de droit. Et comme tout Etat de droit, Israël garantit l’accès des prisonniers, y compris palestiniens, à un avocat. Israël permet aux prisonniers, mêmes palestiniens, de passer des diplômes. Israël hospitalise les prisonniers, mêmes palestiniens, qui font la grève de la faim pour que leur santé ne se dégrade pas. Les tribunaux militaires et la Cour Suprême israélienne veillent strictement au respect des lois, même pour les palestiniens. La rétention administrative en Israël est conforme aux dispositions de la 4ème Convention de Genève de 1949, même pour les Palestiniens. (Oudy Ch. bloch / Causeur -31/08/2016)

 

– Ceux qui disent ou croient que l’islam est une religion de paix. Des milliers de musulmans se sont mobilisés contre la barbarie, dans les Yvelines en France, après le meurtre de deux agents de la police en juin 2016. Le message était que l’islam n’a rien à voir avec ce fait ni avec tout autre acte terroriste. Nul doute que les musulmans qui parlent ainsi soient dans leur grande majorité des personnes sincères, mais ne connaissant pas le coran, ou n’en connaissant qu’une partie : celle qui est compatible avec notre démocratie. Ignorent-ils qu’ils sont considérés comme des traîtres aux yeux de ceux qui veulent mettre en pratique tous les enseignements de leur prophète, et qu’ils seront traités de la même manière que les « infidèles » au jour du conflit. Pour ceux qui en douteraient, il leur suffira de consulter les propos d’un imam membre de la Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris, qui a préféré l’anonymat (on comprend pourquoi, pour le moment…) et qui s’exprime au nom de ceux que l’on appelle les « extrémistes islamistes », c’est à dire ceux qui n’acceptent pas de compromis avec le texte coranique :

Europe-israel.org/2016/05/interview d’un imam salafiste prêchant en France-1ere partie :  » Ce qu’ils appellent radicalisme et extrémisme est en réalité et tout simplement l’islam pur. Non, l’islam n’est pas une religion de paix. »


 
 
 

« La guerre en Syrie et en Irak (ou encore en Afrique) est la démonstration depuis cinq ans maintenant d’une barbarie atroce et inégalée » selon les termes du journaliste Pierre Priccinin da Prata détenu otage 152 jours en Syrie. Ceci autant du côté sunnite que chiite, les deux branches principales de l’islam radical, c’est à dire l’islam fidèle au texte coranique (qui fut d’ailleurs interprété différemment, avec des ajouts d’hadiths au temps des Omeyades pour servir les intérêts du Calife régnant). S’il y a divergence d’opinions entre les différents courants de l’islam coranique, il n’y en a pas dans les faits perpétrés et dans la cruauté au nom d’Allah.

 

Il est très important de souligner que toutes les guerres et toutes les atrocités commises sous l’égide du christianisme, et il y en eut beaucoup, n’ont pas pour appui le texte sacré, contrairement à l’islam. Elles sont clairement en opposition avec l’enseignement et l’exemple du Christ, et tous ceux qui veulent mettre l’Évangile en pratique d’une manière intégrale ne sont nullement un danger ni une menace pour quiconque sur la planète, bien au contraire.

 
 
 

J'ai honte - Un journaliste palestinien témoigne

« Je suis un Arabe et un Palestinien athée, né dans une famille sunnite. Mon père, qui se rendait à la mosquée plusieurs fois par jour, avait appris à ses enfants à respecter tout le monde, à commencer par les chrétiens et les Juifs, à ne pas avoir de préjugés basés sur l’origine des personnes, à prendre le temps de discerner nos objectifs personnels ainsi que la manière de les atteindre, et à bien réfléchir avant de nous exprimer.

C’est l’héritage précieux qu’il nous a légué. J’ai tourné le dos depuis longtemps à la religion mais je sais qu’il existe des dizaines de millions de mahométans paisibles qui ne demandent qu’à vivre leur vie en laissant les autres poursuivre la leur. Je connais personnellement aussi des dizaines d’agnostiques arabes, et je crois qu’il en existe quelques millions parmi le milliard et demi de musulmans vivant actuellement sur Terre. Ils sont contraints de dissimuler leurs opinions car ils vivent au sein d’une culture dans laquelle il est interdit de ne pas croire.

Depuis l’éclatement de l’Intifada des couteaux, je traverse une déprime intellectuelle profonde. Non pas une dépression psychologique, mais une remise en question de ma motivation ainsi que de mes finalités. Je ne chôme pas pour autant, essayant de me trouver au plus près des milieux de poignardeurs pour comprendre ce qui les pousse à agir, des autorités de l’AP, pour observer leurs réactions, des sympathisants islamistes connus en Cisjordanie, ainsi que des familles des terroristes-assassins, afin de mesurer les intentions des foules lors des enterrements, ce qui m’aide à me figurer la voie vers laquelle se dirige la cause palestinienne. Une cause pour laquelle j’avais décidé de consacrer mon existence, allant jusqu’à suivre Yasser Arafat au Liban, puis dans son exil tunisien, avant de le quitter alors qu’il occupait la Moukata de Ramallah, horrifié par sa pédophilie étalée aux yeux de tous, et par ses agissements qui nous conduisaient droit à l’apocalypse plutôt qu’à la paix.

Cette semaine, alors que j’assistais aux obsèques d’un homme qui avait tué une jeune israélienne, j’ai entendu les participants hurler qu’il était désormais temps d’utiliser des armes automatiques pour éliminer les Juifs. Je n’ai pas discerné la moindre expression de regret ou d’humanité. La moindre trace d’intelligence ou de désir construit d’édifier l’Etat de Palestine. Je n’ai vu que bave et rage, que besoin de tuer. En fermant les yeux j’avais l’impression d’être entouré de morts-vivants en train d’avancer, tels qu’on les voit dans les films d’horreur.

J’ai ressenti instinctivement qu’il était temps pour moi de faire un pas de retrait et de réflexion pour envisager la poursuite de mes combats politiques. Je l’écris comme je le pense : non seulement je ne parviens pas à me reconnaître au milieu de ces individus déshumanisés, mais je me surprends à n’avoir plus rien en commun avec eux. Et je me demande si je pourrais vivre dans l’Etat de Palestine en leur compagnie, et aussi si j’en ai l’envie, mais j’éprouve en réponse l’inverse d’une certitude.

La question n’est cependant pas à l’ordre du jour, puisque l’écrasante majorité de mon peuple a pris un chemin qui ne mène pas à l’émancipation mais à la destruction et au suicide. Ces gens baignent dans un environnement mental hétéroclite, fait d’une bonne dose d’islamisme (même si je doute que la plupart d’entre eux entende quoi que ce soit à la religion), de nationalisme arabe, du remord de n’être pas en train de combattre en Syrie et en Irak, de délabrement matériel autant que mental, nourri par une vie de promesses infondées et donc inévitablement pas tenues, et d’une poussée de monoculturalisme assorti de son lot de racisme, de xénophobie et d’antisémitisme. […]

Ils ne cherchent nullement à remporter un quelconque combat, mais uniquement à tuer des ennemis et à mourir ensuite pour atteindre le ciel et les vierges qui s’y prélassent en les y attendant. Ils en sont à ce point persuadés qu’ils le crient en chœur à la moindre occasion.

Ils ne sont responsables de rien, ils sont irresponsables, la vie terrestre n’a aucune valeur à leurs yeux; la mépriser, c’est se rapprocher d’Allah, tout est la faute de l’autre, et l’autre le plus proche est l’Israélien. Donc ils se jettent sur les Israéliens pour les tuer. Leur « détermination », en fait, leur délire, impressionne les journalistes et les gouvernements des Etats industrialisés qui ne s’intéressent pas vraiment à la situation que je décris. Cela les pousse à s’auto-flageller et à leur montrer de la compassion au détriment des Israéliens. […]

Ce n’est pas tout de l’aveuglement du monde chrétien : la situation que je décris en Cisjordanie est la même que celle qui ravage actuellement la presque-totalité du monde musulman. Or face à une violence inouïe qui les effraye, les Occidentaux ont perdu leurs repères, et, partant, l’énergie nécessaire à se protéger. Au prétexte d’éviter l’islamophobie et l’amalgame, ils ont abandonné leur sens critique et ne discernent plus le phénomène abominable qui se déroule pourtant sous leurs yeux.

C’est donc moi, un Arabe, pétri de honte et de repentir, pour sauver l’honneur des quelques-uns, à l’instar de ceux que j’ai déjà cités et d’esprits supérieurs à l’image de l’écrivain Boualem Sansal, qui vais leur proposer un petit récapitulatif :

Actuellement, sur l’ensemble du globe, seuls des musulmans participent à des guerres de manière systématique et au nom de l’Islam.

Seuls des musulmans tranchent les têtes de leurs adversaires, les brûlent vifs, les noient.

Seuls des musulmans pendent leurs détracteurs et procèdent à la pendaison par étouffement.

Seuls des musulmans condamnent des gens à la décapitation par le sabre.

Seuls des musulmans procèdent à la crucifixion.

Seuls des musulmans précipitent des condamnés depuis le toit des immeubles.

Seuls des musulmans condamnent les homosexuels à mort.

Seuls des musulmans ont recours à la lapidation.

Seuls des musulmans réalisent l’ablation punitive de certaines parties du corps.

Seuls des musulmans condamnent des gens à recevoir des centaines de coups de fouet.

Seuls des musulmans pratiquent le terrorisme, tant dans leurs régions que dans les pays étrangers.

Seuls des musulmans assassinent sans discernement des êtres humains, sans les avoir identifiés autrement que par leur supposée identité nationale ou religieuse. (Ajouté par la rédaction : sans poursuites pénales sur leurs terres)

Seuls des musulmans pratiquent des assassinats-suicides

Seuls des musulmans pratiquent des assassinats à la voiture tueuse […]

Seuls des musulmans assassinent des Juifs, y compris des enfants, dans des écoles.

Seuls des musulmans ont assassiné 2 500 innocents n’ayant jamais offensé l’islam (le 11 septembre 2001 aux Etats Unis) en une seule journée.

Seuls des musulmans détruisent des lieux de culte d’autres religions. (Ajouté par la rédaction : sans poursuites pénales sur leurs terres)

Seuls des musulmans détruisent des vestiges historiques appartenant au patrimoine de l’humanité.

Seuls des musulmans invoquent le nom de Dieu lorsqu’ils assassinent.

Seuls des musulmans réduisent des êtres humains à l’esclavage et à l’esclavage sexuel. (Ajouté par la rédaction : sans poursuites pénales sur leurs terres)

Seuls des musulmans épousent des enfants impubères. [1/3 des mariages célébrés en Turquie le sont avec des mineurs. Source : Fonds des Nations Unies pour la Population. Ndlr.].

Seuls des musulmans condamnent à mort les femmes prétendument infidèles. (Ajouté par la rédaction : sans poursuites pénales sur leurs terres)

Seuls des autorités d’Etats et d’entités étatiques musulmans honorent les terroristes pour les assassinats qu’ils ont commis.

Seuls des musulmans persécutent, chassent et massacrent les minorités qui vivent parmi eux, Yazidi, Kurdes, Coptes, chrétiens, zoroastriens, bahaïs, bouddhistes, etc. (En 1960, le Liban était un pays à majorité chrétienne ; les membres de cette communauté ne représentent plus aujourd’hui que vingt pour cent de la population. En 1950, les chrétiens constituaient 85 % de la population de Bethlehem, ils sont aujourd’hui 35 %. Le même phénomène se retrouve partout en Cisjordanie, où des communautés entières ont émigré à l’étranger, notamment en Amérique du Sud. Il reste 350 000 chrétiens en Irak, en 1980, ils étaient un million. Les chrétiens d’Irak sont en voie de disparition).

Seuls des Etats musulmans menacent d’autres Etats d’éradication.

Les seuls Etats à nier l’extermination industrielle des Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale sont musulmans.

Seuls des musulmans masquent la totalité du corps des femmes y compris leurs yeux et punissent – parfois de mort- celles qui montrent leur visage, ainsi que les femmes qui se trouvent en compagnie d’hommes n’appartenant pas à leur famille […]

(La liste d’accusations contre les actes de barbarie pratiqués en toute impunité au nom de la loi islamique se poursuit)…

Ceux qui prétendent qu’une religion dont les membres s’adonnent au genre de crimes figurant sur cette liste et dans les quantités où ils les perpètrent, est une « religion de paix », devraient être invités à s’expliquer. En ce qui me concerne, je crois que le monde serait largement plus viable et paisible si cette croyance n’existait pas et qu’elle est un fléau pour les êtres humains et les nations, dont la mienne. Une tache de barbarie à la surface de la Terre.

J’ai honte. (Sami El Soudi, journaliste palestinien – Mena le 5/02/16)


 
 
 

« Sache que, dans les derniers jours, surgiront des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sacrilèges, insensibles, calomniateurs, sans frein, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, etc… » (2 Tim. 3:3)

 

« Dieu annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, parce qu’Il a fixé un Jour où Il va juger le monde selon la justice » (Actes des Apôtres 17:30-31)

 

« La fin de toutes choses est proche […] Les cieux et la terre actuels sont gardés en réserve pour le feu,en vue du Jour du jugement et de la perdition des impies. Vous ne devez pas oublier que devant Dieu un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour […] Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de sa promesse, comme le pensent quelques-uns. Il use de patience envers vous, Il ne veut pas qu’aucun périsse, mais Il veut que tous arrivent à la repentance. » (2 Pierre 3:7-9)

 

« Tournez-vous vers Moi et soyez sauvés, vous tous les confins de la terre ! Car Je Suis Dieu, et il n’y en a point d’autre. » (Esaïe 45:22)


0 Lire et Commenter

Commenter

error: Contenu protégé !